Volley. Brice Donat: après 11 saisons, il quitte le Stade Poitevin

Le samedi 23 mars, le SPVB disputera la dernière journée de championnat de Ligue A mais surtout, ce sera le dernier match de Brice Donat. C'est l'heure de la sortie d'une figure emblématique du club poitevin qui s'en va.

Ses consignes d'entraînement résonnent pour la dernière fois salle Lawson-Body. Brice Donat quitte le stade poitevin volley.

Après plus de 300 matches, 11 saisons une rare longévité dans le sport de haut niveau.

C'est une grande fierté car quand je suis arrivé il n'y avait plus rien, je repars il y a tout.

Brice Donat

Entraîneur du SPVB


"J'ai 99% de bons souvenirs, sourit Brice Donat. Aujourd'hui, on arrive,on pose les valises, le club est en Ligue A, les comptes sont positifs, le bureau du coach et les vestiaires sont tout neufs". À son arrivée en 2013, le club liquidé un an plus tôt, est redescendu en élite, le 3e échelon.

Reportage : La der pour Donat ⇒

durée de la vidéo : 00h04mn36s
La der pour Donat : reportage Freddy Vetault, Elea Tymen, Bénédicte Biraud. ©France télévisions

En deux ans, l'ancien passeur, pourtant novice au poste d'entraîneur, enrichit le palmarès du SPVB, une coupe de France amateur, un Titre de champion de France élite et surtout la remontée en Pro A, obtenue à St Quentin son club d'origine, clin d'œil du destin.

"Cette année, il y avait Rennes qui avait un énorme budget, qui avait une dream team, toutes les armes pour montrer et on a réussi à faire champions de Ligue B donc à monter directement, c'était vraiment très impressionnant, le club avait été récompensé pour sa montée en Ligue B. Moi j'avais été récompensé en tant que meilleur entraîneur et surtout l'apothéose de se retrouver en Ligue A"


A Poitiers, la famille Donat s'installe durablement comme le club en play-offs. Cinq quarts de finale de Ligue A, une demi-finale de coupe d'Europe face à Belgorod. Poitiers refait parler de lui par ses résultats et l'explosion de joueurs inconnus. Mohamed Al Hachdadi, Zouheir El Graoui, Chizoba Neves Atu, autant de talents dénichés par Brice Donat après des heures d'analyse vidéos...

"Tous ces joueurs qui ont été formés et qui ont explosé, je vais dire que tous les mois j'ai des textos avec smiley cœurs bisous, c'est vraiment ce qui fait plaisir, j'en ai la chair de poule quand j'y pense". 
Le plus éloquent et certainement le plus impressionnant, c'est Nimir Abdel Aziz. Un passeur néerlandais que le technicien reconvertit au poste de pointu. Une incroyable réussite.

" Quand je vois l'ascension sportive qu'il a, puisqu'il fait maintenant partie du top 5 mondial sur le poste de pointu sans hésiter, et puis si je parle financièrement, aujourd'hui, il a ce que moi j'ai pour l'intégralité de mon club".

Le budget, le frein de la progression du club. Si le SPVB remporte une coupe de France sur tapis vert, il n'atteint plus les play-offs depuis 3 saisons. Brice Donat ne renonce pas. L'arrivée d'un nouveau sponsor est source de motivation mais la nomination de Cédric Enard comme manager scelle la fin de son aventure.

" J'ai décidé de ne pas poursuivre avec Cédric Enard pour la bonne et simple raison qu'il a essayé à plusieurs reprises en 2017 et 2020 de faire des putschs contre moi avec un noyau dur d'amis autour de lui et quelques-uns proches du club donc je ne peux pas travailler avec quelqu'un qui a voulu nuire à mon image"
Comme image, Brice Donat gardera la communion de son équipe avec le public du chaudron poitevin.
" Ça, c'est quelque chose qui va me manquer d'avoir une salle, quand je rentre plus de 2000 personnes derrière moi, derrière Poitiers volley, derrière l'équipe". 

Je peux dire aussi derrière moi car ils m'ont toujours soutenu dans les bons et les moins bons moments donc ils ont toujours été là pour moi. 

Brice Donat

La suite Brice Donat l'écrira hors de Lawson-Body. Ses consignes résonneront là où il pourra réunir projet professionnel et épanouissement familial.