200 passagers pour le Maroc bloqués à quai à Sète jusqu'à lundi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault

La colère des 200 passagers d'Euro-mer ne retombe pas. Ils réclament un hébergement décent en attendant leur départ. Devant la lenteur de la compagnie à trouver des solutions, ils en appellent au préfet.


Initialement, le bateau devait partir, ce jeudi soir, de Sète entre 21h et 23h pour Tanger via Nador au Maroc. Mais selon la compagnie Euro-mer, les conditions météo ne permettent pas un départ avant lundi.
Conséquence, 200 passagers, dont certains venus de loin, sont bloqués à Sète pour plusieurs jours, sans hébergement.

Des explications qui ne satisfont pas les passagers.
D'abord, ce n'est pas la première fois que la compagnie repousse ses rotations. De plus, elle serait tentée, selon des passagers, de supprimer l'escale à Nador pour faire le voyage directement vers Tanger.
De plus, les passagers soupçonnent la compagnie de vouloir remplir son bateau, en retardant le départ du navire et en ne partant que lundi au lieu de jeudi soir.

Excédés, les passagers en appellent au préfet.

La compagnie se replie derrière le droit maritime. Elle dit n'avoir pas à supporter les frais d'attente au port et le logement, car le bateau est bloqué à cause des conditions météo. Elle ne voudrait pas non plus accueillir les passagers en souffrance à bord du bateau à quai car ce serait contraire aux dispositions de l'assureur.

Euro-mer annonce le départ du bateau pour lundi.