• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

74 ans après ses études, il reçoit son diplôme d'ingénieur

Silvio Ferrera et sa femme Irma lors de la remise des diplômes de la promo 2012 de l'école de génie électrique de Toulouse / © AFP
Silvio Ferrera et sa femme Irma lors de la remise des diplômes de la promo 2012 de l'école de génie électrique de Toulouse / © AFP

Silvio Ferrera n'avait jamais pu récupérer son diplôme de l'Institut électrotechnique de Toulouse. A 96 ans, c'est désormais chose faite puisqu'il fait partie de la promo 2012 de l'Enseeiht, l'école en génie électrique.

Par Véronique Haudebourg

Si Silvio Ferrera n'est pas retourné sur les bancs de l'école pour obtenir son titre d'ingénieur, il est néanmoins revenu en France pour se faire remettre son diplôme. Ce retraité franco-américain n'avait pas remis les pieds à Toulouse depuis 1939.
Né en Turquie et élevé à Beyrouth, Silvio est étudiant à Toulouse à la fin des années 30, à l'institut électrotechnique, qui deviendra plus tard l'Enseeiht, l'école en génie électrique de Toulouse. En 1938, victime de la malaria, il ne peut passer ses examens mais compte le faire l'année suivante. C'est sans compter sur l'arrivée de la guerre. Très engagé, Silvio Ferrera rejoint les forces françaises libres à Beyrouth et ne reviendra jamais à Toulouse.
Après la guerre, il sillonne le monde pendant 20 ans et finit par poser ses valises à Portland, aux Etats-Unis. Il obtient une équivalence outre-Atlantique et travaille pour le gouvernement américain, participe au développement du réseau électrique.
Aujourd'hui, le jeune diplômé ne compte pas entrer sur le marché du travail mais trouve fort amusant de faire partie de la promotion 2012 de l'Enseeiht.
Silvio Ferrera, 96 ans et le directeur de l'Enseeiht, Alain Ayache / © AFP
Silvio Ferrera, 96 ans et le directeur de l'Enseeiht, Alain Ayache / © AFP

wxcwxc

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus