300 postes de chercheurs à Toulouse avec l'arrivée du CEA

Publié le Mis à jour le
Écrit par Véronique Boissel-Haudebourg avec AFP

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé le lancement à Toulouse, d'une plateforme régionale du Commissariat à l'Energie Atomique. Cette implantation, dont on ignore la date, se ferait sur le futur site de Montaudran Aerospace. 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé le lancement à Toulouse, Bordeaux et Nantes de "trois nouvelles plateformes régionales autour du savoir-faire propre au CEA", inspirées de "l'expérience réussie menée à Grenoble autour des nanotechnologies".
Cette implantation, dont la date n'a pas encore été fixée, se ferait sur le futur site de Montaudran Aerospace, près du pôle de l'Espace toulousain regroupant entre autres le Centre national d'études spatiales (Cnes), Astrium SAS et Alcatel Space.
Les plateformes annoncées s'appuient sur "les résultats de la recherche fondamentale de très grande qualité pour développer des technologies génériques" pouvant bénéficier "à de nombreux champs industriels", a dit le Premier ministre. Elles auront pour vocation "d'offrir aux PME régionales" des "compétences
technologiques qu'elles ne possèdent pas
".
Alors que la recherche n’est pas au mieux chez Sanofi Toulouse, l’implantation du CEA Toulouse amènerait le recrutement de 300 chercheurs. Ils seront répartis sur les différentes plateformes de recherche du CEA Toulouse. Celles-ci sont relatives aux nouvelles technologies énergétiques ou électriques, aux technologies numériques appliquées à la santé et à la nanotechnologie.