• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Coup de pouce pour Toulouse en hébergement d'urgence

Les salariés du 115 font valoir leur droit de retrait.
Les salariés du 115 font valoir leur droit de retrait.

Toulouse va bénéficier d'un coup de pouce particulier en matière d'hébergement d'urgence "en raison des besoins et de la mobilisation de la ville", a annoncé Marie-Arlette Carlotti.

Par Véronique Boissel-Haudebourg avec AFP

Il y a trois semaines, les salariés de la veille sociale de Toulouse ont spectaculairement fait valoir leur droit de retrait pendant plusieurs jours estimant que leurs services (Samu social, 115, accueil et orientation) ne pouvaient "plus assurer leurs missions respectives".
Si Mme Carlotti, la ministre déléguée en charge de la lutte contre l'exclusion,a rendu hommage à l'action du maire, Pierre Cohen (PS) pour obtenir des crédits supplémentaires, elle a également dit qu'elle voulait aussi "répondre aux préoccupations des gens du 115".
Toulouse et la Haute-Garonne devraient recevoir 587.000 euros sur les 50 millions pour le logement des sans-abri annoncés par le gouvernement le 20 septembre, a déclaré la ministre en visitant un lieu de vie pour les femmes seules avec enfants. La ministre estime que cette enveloppe devrait permettre au moins de créer 35 places de plus pour des familles à Muret, d'ouvrir un nouvel hébergement pour une dizaine de femmes à Toulouse, d'augmenter de 10% les places en halte de nuit et de porter de 7.250 à 8.750 (+1.500) le nombre des nuitées d'hôtel disponibles.
Au cabinet de la ministre on estime que les financements disponibles devraient même permettre d'aller plus loin.  Le préfet Henri-Michel Comet a dit qu'il réunirait avant le 10 novembre toutes les parties intéressées, y compris les bailleurs sociaux suivant l'instruction du gouvernement de mettre en place des projets territoriaux dans le domaine de l'hébergement d'urgence.
DMCloud:10285
Des moyens supplémentaires pour l'hébergement d'urgence à Toulouse


A lire aussi

Sur le même sujet

Perpignan : le ministre de la Culture en visite au festival Visa pour l'image

Les + Lus