Enquête pour “apologie du terrorisme” visant la soeur de Mohamed Merah

© Photo extraite de l'émission "Enquête exclusive" diffusée sur M6.
© Photo extraite de l'émission "Enquête exclusive" diffusée sur M6.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" après des propos de Souad Merah, soeur du tueur au scooter, diffusés sur M6.

Par Véronique Boissel-Haudebourg, Pascale Conte avec AFP

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme" après des propos de Souad Merah, soeur du tueur au scooter, diffusés sur M6. Filmée à son insu, dans un reportage diffusé dimanche sur M6, elle s'était dit "fière" de son frère Mohamed Merah "qui a combattu jusqu'au bout" et "sauté le pas". Confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne, cette enquête a pour but de "vérifier les conditions dans lesquelles ont été tenus les propos susceptibles de constituer le délit d'apologie du terrorisme", a précisé une source judiciaire.

La soeur aînée des Merah avait été interrogée par la police durant le siège de l'appartement de Mohamed à Toulouse les 21 et 22 mars derniers, mais elle n'a jamais été entendue dans le cadre de l'information judiciaire ouverte contre son frère Abdelkader pour "complicité d'assassinats" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".

DMCloud:12524
Dans la famille Merah, le frère Abdelghani dénonce, la soeur Souad clame sa fierté


Manuel Valls réaffirme sa détermination


Le ministre de l’Intérieur rappelle sa détermination à lutter sans relâche contre tous ces propos et comportements, dangereux et abjects, qui portent atteinte aux valeurs de la République. « Tous les moyens légaux, administratifs ou judiciaires, seront mis en œuvre pour que les auteurs de telles déviances répondent de leurs actes. Qu’il s’agisse de prêches prétendument religieux, de provocations publiques ou d’endoctrinement par internet, tout extrémisme qui soutient et justifie le recours à la violence mérite d’être combattu par les voies et moyens de la Démocratie ».

"Attention à ne pas rendre la justice à travers des émissions", a réagi sur RTL le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a cependant salué "l'enquête de très grande qualité" du journaliste Mohamed Sifaoui. Ce journaliste est également co-auteur du livre qui sort ce mercredi 14  novembre. Dans ce livre intitulé «Merah, mon frère ce terroriste», Abdelghani Merah, un des frères de Mohamed Merah, dresse un portrait sans complaisance sur sa famille, entre éducation défaillante, violence et antisémitisme.




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus