Dans notre région, Jean-François Copé arrive en tête dans 6 départements. François Fillon remporte la majorité des suffrages dans l'Ariège et le Tarn-et-Garonne. Des soupçons de fraude planaient dans la Haute-Garonne et le Gers.

En Midi-Pyrénées, Jean-François Copé remporte majoritairement les élections pour la présidence de l'UMP. Seuls les départements de l'Ariège et du Tarn-et-Garonne ont préféré François Fillon.

Un écart de 21 de bulletins supplémentaires a été constaté par rapport aux feuilles d'émargement dans les bureaux de Haute-Garonne selon la Fédération UMP de Haute-Garonne ce matin. Dans un communiqué, la fédération 31 du parti déclare ce matin : "Nous tenons à souligner qu’aucune contestation n’a été formulée ni au cours du scrutin ni lors du dépouillement".

Le camp Fillon contestait également le vote dans le Gers hier soir. Selon nos confrères de Sud-Ouest, Le conseiller général Robert Frairet, soutien de François Fillon, dément « toute irrégularité dans le scrutin. » dans le département du Gers.

Résultats Francetv Info hier soir (non définitifs) :


Ariège : Fillon : 52% ;  Copé : 48%

Aveyron : Copé : 59% ; Fillon : 41% (Millau a majoritairement voté pour JF Copé, tandis que Villefranche a privilégié F Fillon. La circonscription de Rodez a légèrement balancé favorablement pour JF Copé).

Gers : Copé : 61,71% ; Fillon : 38,29%

Haute-Garonne : Copé : 62,38% ;  Fillon : 37,62% 

Hautes-Pyrénées : Copé : 56,74% ; Fillon : 43,26%

Lot : Copé : 63,3% ; Fillon : 36,7%

Tarn : Copé : 54,56% ; Fillon : 45,44% (1660 inscrits, 845 votants). Le sud du Tarn affiche des résultats serrés entre les deux candidats.

Tarn-et-Garonne : Fillon : 53,55% ; Copé : 46,45%

Jean-François Copé a répété lundi matin avoir remporté la présidence de l'UMP face à François Fillon, demandant que ne soient pas comptabilisés les bureaux de vote où une fraude - "bourrage d'urnes" - a été constatée.
Après une nuit agitée durant laquelle la Cocoe n'a pas réussi à départager les deux candidats, Alain Juppé, qui fut le premier président de l'UMP, a appelé ce matin François Fillon et Jean-François Copé à cesser immédiatement les "invectives" et à se rencontrer. 

Le parti est embrumé avec un duel à couteaux tirés alimenté par des résultats extrêmement serrés. Dans l'attente officielle des résultats de la commission électorale de l'UMP, la COCOE, les deux candidats se déclarent tour à tour LE vainqueur.