[audio] “Fin du Monde” : on préfère la version Nino Ferrer

Nino Ferrer / © Archives AFP
Nino Ferrer / © Archives AFP

A l'approche de la fantasque date de "la fin du Monde" le 21 décembre, il est bon de se rappeler que Nino Ferrer, qui vivait dans le Lot qu'il aimait tant, avait composé un "Blues en fin du Monde" dont les paroles nous font aujourd'hui sourire. 

Par Fabrice Valery

Pendant que certains s'affolent pour une fin du monde programmée vendredi 21 décembre et que parmi eux des "illuminés" se dirigent vers le petit village audois de Bugarach, seul endroit soi-disant préservé, nous on préfère, à l'image de ses amis Lotois, se souvenir des paroles de la chanson de Nino Ferrer "Blues en fin du Monde". Celui qui aimait tant le Lot et qui s'y est donné la mort en 1998, aurait certainement bien rigolé de cette pantalonnade actionnée par les survivalistes

Voici les paroles de la chanson : 

"Pendant la fin du Monde
il est recommandé
de suivre za la lettre les instructions
de la Société chargée des modalités.

Pendant la fin du Monde
il est déconseillé
de se pencher par la fenêtre ouverte
sur la voie ferrée de la réalité.

La famille est défunte
l'honneur est délabré
le travail se fait rare
et les Patries sont en danger.

Et quand la vague est si grande
et toi tu es si petite
il faut nager comme un poisson
ou poulemouiller comme les moutons."


Et voici la chanson extraite de l'album "La désabusion" (1993) :
Blues fin du monde nino ferrer


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus