Patricia Bouchon : 2 ans après, la cellule d'enquête de la gendarmerie est toujours très active

Exclusif France 3 Midi-Pyrénées : deux ans après la disparition de Patricia Bouchon le 14 février 2011 à Bouloc (retrouvée morte quelques semaines plus tard à Villematier), la cellule d'enquête spéciale de la gendarmerie nous a exceptionnellement ouvert ses portes.

Dix gendarmes travaillent en permanence sur l'enquête concernant le meurtre de Patricia Bouchon
Dix gendarmes travaillent en permanence sur l'enquête concernant le meurtre de Patricia Bouchon © Laurence Boffet / France 3 Midi-Pyrénées
Deux ans après la disparition de la jogueuse Patricia Bouchon à Bouloc (Haute-Garonne) le 14 février 2011, puis la découverte de son corps fin mars à Villematier, les gendarmes disposent toujours d'une cellule d'enquête spéciale qui travaille d'arrache-pied à remonter la piste de son meurtrier, toujours introuvable.
Des milliers de procédures, des centaines de témoignages... Les gendarmes, une dizaine à plein temps, espèrent découvrir l'indice qui va les mettre sur la piste du meurtrier.
A titre exceptionnel, ils ont ouvert leur porte à une équipe de journalistes.

Voici le reportage de Bruno Frédiani et Laurence Boffet
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire patricia bouchon justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter