Cet article date de plus de 8 ans

Patricia Bouchon : 2 ans après, la cellule d'enquête de la gendarmerie est toujours très active

Exclusif France 3 Midi-Pyrénées : deux ans après la disparition de Patricia Bouchon le 14 février 2011 à Bouloc (retrouvée morte quelques semaines plus tard à Villematier), la cellule d'enquête spéciale de la gendarmerie nous a exceptionnellement ouvert ses portes.
Dix gendarmes travaillent en permanence sur l'enquête concernant le meurtre de Patricia Bouchon
Dix gendarmes travaillent en permanence sur l'enquête concernant le meurtre de Patricia Bouchon © Laurence Boffet / France 3 Midi-Pyrénées
Deux ans après la disparition de la jogueuse Patricia Bouchon à Bouloc (Haute-Garonne) le 14 février 2011, puis la découverte de son corps fin mars à Villematier, les gendarmes disposent toujours d'une cellule d'enquête spéciale qui travaille d'arrache-pied à remonter la piste de son meurtrier, toujours introuvable.
Des milliers de procédures, des centaines de témoignages... Les gendarmes, une dizaine à plein temps, espèrent découvrir l'indice qui va les mettre sur la piste du meurtrier.
A titre exceptionnel, ils ont ouvert leur porte à une équipe de journalistes.

Voici le reportage de Bruno Frédiani et Laurence Boffet
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire patricia bouchon justice