Cet article date de plus de 7 ans

Zéro euro dépensé ? Le secrétaire du Parti Pirate en Midi-Pyrénées inéligible pour 3 ans

Retard ou négligence ? Jérémy Collot a officiellement déclaré avoir mené une campagne gratuite pour les Législatives. Le Conseil constitutionnel, regardant sur les comptes de campagne des candidats, l'a condamné à 3 ans d'inégibilité.
© AFP
Le candidat du Parti Pirate dans la 6ème circonscription de Haute-Garonne lors des élections législatives 2012 était Jérémy Collot. 684 électeurs ont mis son bulletin dans les urnes.

Or, les candidats ont un délai pour déposer précisément leurs comptes de campagne. Retard ou négligence, Jérémy Collot qui est aussi le secrétaire du Parti Pirate en Midi-Pyrénées, a officiellement déclaré des dépenses à 0 euro. Le Conseil constitutionnel a statué en prononçant une sanction de 3 ans d'inégibilité.

Le candidat « n’avait pas déposé son compte de campagne» et « n’avait pas davantage produit une attestation d’absence de dépense et de recette établie par un mandataire financier», a souligné le Conseil constitutionnel.

Sur les réseaux sociaux, cette décision a parfois été jugée sévère.

Jean-Pierre Albouy (Nouveau Centre – UDI) dans la 10ème circonscription de Haute-Garonne, dans le Lauragais, a également été condamné à trois d'inégibilité.

Trois autres candidats aux législatives, Stéphane Diebold (ex-UMP) qui se présentait sur la 4ème circonscription de la Haute-Garonne a eu un an d'inégibilité 
Céline Bara, dans la 1ère circonscription de l'Ariège, a été sanctionnée de la même peine par le Conseil constitutionnel et Bruni Dienot, candidat dans le Gers, également. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections législatives