Rugby : le Castres Olympique l'emporte sur Perpignan

Marc Andreu, balle en main. / © RAYMOND ROIG / AFP
Marc Andreu, balle en main. / © RAYMOND ROIG / AFP

Castres s'est imposé sur Perpignan, dans le cadre de la 23ème journée de Top 14 de rugby et a quasiment assuré sa place en phase finale du championnat.

Par LB avec AFP

Le Castres Olympique s'est imposé d'un petit point sur Perpignan dans le cadre de la 23ème journée de Top 14. Une victoire 21 à 20 et un petit point qui vaut très cher. Grâce à lui, les Castrais ont quasiment assuré leur place en phase finale du Top 14 de rugby. Ils ont aussi pris une solide option pour recevoir en barrage.

L'USAP a été trop inefficace, exsangue en touche (8 lancers perdus sur 20) et refroidie d'entrée par un essai castrais pour sauver l'essentiel, malgré une seconde période intense. Plus sereins et déterminés en défense, les Castrais réalisent le coup parfait.
Dès le coup d'envoi, le trois quarts centre Max Evans interceptait une passe de James Hook sur les 22 mètres catalans et filait entre les poteaux. Un des essais les plus rapides de la saison (7-0) après 48 secondes de jeu.
Opportuniste, Castres mettait les Catalans sous pression.
Ceux-ci déjouaient toute la première période durant, multipliant les fautes de mains et bafouillant leur conquête (4 touches perdues). Vent dans le dos, les Tarnais assuraient un rugby propre, pendant que Perpignan s'époumonait dans un jeu de mouvement mal maîtrisé. Au pied, Teulet et Hook meublaient le score (13-6 pour Castres à la pause).
L'entame de seconde période était 100% catalane. Romain Taofifenua, puis Taumalolo, se voyaient refuser un essai chacun. Perpignan dominait sans partage, mais restait maladroit et inefficace. L'équipe castraise, acculée sur ses 22 m pendant 20 minutes, ne cédait rien. Et le malicieux Kockott, à peine entré, jouait rapidement une pénalité à cinq mètres de l'en-but catalan pour planter le second essai castrais (18-6) à l'heure de jeu.
L'USAP réagissait et concrétisait enfin sa domination: Strokosch au soutien de Tuilagi (65), puis Sébastien Taofifenua(72) entretenaient l'espoir.
Mais, entretemps une dernière pénalité de Kockott (69), déjà bourreau des Catalans au match aller, permettait à Castres de préserver son exploit.
Perpignan jouera sa saison vendredi prochain lors de son quart de finale de Challenge européen face à Toulouse.

Sur le même sujet

Les + Lus