Christine de Veyrac officiellement investie par l'UDI pour les élections municipales de 2014 à Toulouse

La députée européenne UDI Christine de Veyrac / © MaxPPP
La députée européenne UDI Christine de Veyrac / © MaxPPP

La députée européenne Christine de Veyrac a été investie par le parti centriste de Jean-Louis Borloo. La route est encore longue vers les élections municipales de 2014 à Toulouse, mais c'est un premier pas pour celle qui est déterminée à "aller jusqu'au bout".

Par Fabrice Valery

Christine de Veyrac a été investie mardi soir par la commission exécutive de l'UDI, le parti présidé par Jean-Louis Borloo, pour conduire un projet centriste aux élections municipales de 2014. 
La candidate figure sur une liste de 200 noms de leaders centristes qui conduiront des projets aux municipales de 2014 dans autant de villes de France.

Cette étape était très attendue par l'équipe de Christine de Veyrac qui est entrée dans la bataille des municipales à Toulouse début février. 

Christine de Veyrac : « Je me réjouis de cette confirmation (...)  Je présenterai à la rentrée un projet, élaboré pour et surtout avec les toulousaines et les toulousains ». (communiqué)


Cette investiture ne ferme pas totalement la porte à un rapprochement ou une fusion avec la liste UMP que doit conduire Jean-Luc Moudenc, l'ancien maire de Toulouse, lui-même investi depuis le printemps par l'UMP. A ce sujet, interrogé il y a quelques mois par France 3 Midi-Pyrénées, Jean-Louis Borloo, président de l'UDI avait indiqué que la décision concernant une liste centriste autonome à Toulouse serait prise "à l'automne".

LIRE AUSSI sur notre blog "Midi-Pyrénées Politique" l'analyse de notre politologue Laurent Dubois


Un premier sondage avait crédité Christine de Veyrac de 3 % fin février. Un second sondage lui attribuait le même score en mai. Dans les deux cas, d'autres listes centristes étaient prises en compte, ce qui ne sera probablement pas le cas en 2014, le président du Stade Toulousain et conseiller municipal d'opposition Jean-René Bouscatel, par exemple, ayant jeté l'éponge.

Ces deux sondages donnaient le maire PS Pierre Cohen réélu face au candidat UMP Jean-Luc Moudenc au second tour. 

Jean-Claude Luche, président du Conseil Général de l'Aveyron, adhère à l'UDI

Après 3 ans sans parti politique (il avait quitté l'UMP), Jean-Claude Luche, le président du Conseil Général de l'Aveyron, a annoncé mercredi sur sa page facebook qu'il avait finalement fait le choix de rejoindre le parti de Jean-Louis Borloo. 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus