Le temps des ruptures (suite)

On croyait sentir une vraie complicité entre Campuzano et Aguilar. Ils ont annoncé leur rupture cette semaine. / © Juan Pelegrín "Manón"
On croyait sentir une vraie complicité entre Campuzano et Aguilar. Ils ont annoncé leur rupture cette semaine. / © Juan Pelegrín "Manón"

Avec toute leur amitié respective, d'un mutuel accord et en se souhaitant bonne route, toreros et apoderados se séparent et se préparent à suivre leur chemin en compagnie d'autres professionnels. C'est le temps des ruptures.

Par Joël Jacobi

Serafín Marín ne sera plus accompagné par Ángel Castro et Nacho Matilla. Classé cent unième au ranking 2013, Serafín, 30 ans, n'a toréé que deux fois cette saison !

Fernando Cruz et ABG Toros, c'est fini aussi. Le groupe ABG composé par Luis Garcés, Juan Bravo et Oscar Amaya avait tenté de relancer la carrière du torero madrilène dont les débuts en France en 2004 avaient été remarqués. Fernando a toréé 5 fois seulement en 2013. Ses prestations françaises (Alès, Vic et Céret) n'ont pas été plus heureuses que celle de Madrid.

Salvador Vega était apodéré depuis trois ans par José Luis Peralta. C'est fini. Le matador de Málaga a fait 7 paseos seulement en 2013. En 2003, l'année de son alternative à Nîmes, Salvador avait honoré 30 contrats et triomphé à Barcelone, Bilbao, Dax, etc. Cette année, à part Málaga, il n'a toréé que dans des arènes de deuxième plan.

Le couple Alberto Aguilar / José Antonio Campuzano n'aura vécu qu'une saison. Après Stéphane Fernández Meca, après Denis Loré, Aguilar semblait avoir trouvé en Campuzano un manager à sa mesure. Et très impliqué. Tellement impliqué, que  le 20 juin de cette année, Campuzano fut blessé au campo par un toro de Fuente Ymbro pendant un entraînement de son torero.
Avec 32 corridas à leur actif et de beaux succès à Madrid, Bilbao ou Dax, Aguilar et Campuzano donnaient l'impression de former une équipe solide.
Nul doute que cette rupture préfigure une redistribution des cartes pour 2014.
À suivre…

Sur le même sujet

Les + Lus