• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Vainqueur de Clermont, le Stade Toulousain reste invaincu à domicile en Top 14

Le Stade et Maxime Médard ont rempli leur mission face à Clermont / © AFP
Le Stade et Maxime Médard ont rempli leur mission face à Clermont / © AFP

Les Toulousains ont assuré la victoire et rassuré leurs supporters en battant Clermont (19-12) dimanche soir à Ernest-Wallon avant d'affronter les Saracens le week-end prochain en Coupe d'Europe.

Par FV avec AFP

Le Stade toulousain, peu en verve depuis trois rencontres, s'est rassuré en dominant le leader Clermont (19-12), dimanche en clôture de la 16e journée de Top 14.
Avec un Doussain replacé à l'ouverture et efficace buteur (3 pénalités, une transformation et un drop), le Stade toulousain a réussi son premier match de 2014 et un test avant un match-couperet contre les Saracens, dimanche en Coupe d'Europe.

Attaque la plus prolifique avec 442 points et 43 essais, Clermont n'a pas été en mesure de franchir la ligne mais rapporte le point de bonus défensif, qui conforte sa première place avec 3 points d'avance sur le Stade Français. Son adversaire du soir intègre le quatuor de tête (44 pts) devant Toulon, le champion d'Europe.

Les Toulousains, à la peine depuis le début de l'hiver, avec des résultats médiocres et des prestations inégales, se devaient de réussir face à l'ASM, avant le match qualifié de "plus important de la quinzaine" contre les Anglais.
Stade Toulousain / Clermont


Le Stade toulousain, qui restait sur deux matches ternes à Ernest-Wallon, dont une défaite (14-16) contre le Connacht en Coupe d'Europe, se devait de redorer son blason, cela d'autant qu'il n'a pas été en mesure de s'imposer à l'extérieur en Championnat.
Pourtant dominés par les nombreuses vagues auvergnates, les Toulousains viraient en tête à la pause (13-9), grâce notamment à un essai de Médard, exploitant une passe entachée d'un en-avant (12).

Les hommes de Vern Cotter, qui restaient au contact par trois pénalités de James (9, 18, 37), étaient même près de marquer par Fofana, arrêté in extremis par Montès et Dusautoir (34e).

Mais, David se faufilait pour lancer Gear, mais M. Berdos invalidait l'essai en estimant que le centre toulousain avait profité d'un contact avec Tolofua (51).
L'activité incessante de la troisième ligne toulousaine prenait au fil des minutes l'ascendant sur celle des Auvergnats et permettait, notamment grâce aux incursions de David, à Doussain, avec un drop et une pénalité, de disposer d'un matelas de 10 points à l'heure de jeu (19-9, 57e). Les Jaunards revenaient dans le point de bonus défensif par une pénalité de Delany (74e).

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus