Manizales : Castella confirme son statut de figura

Une estocade au ralenti couronne une faena engagée : deux oreilles pour Castella à Manizales. / © SDT
Une estocade au ralenti couronne une faena engagée : deux oreilles pour Castella à Manizales. / © SDT

Le festival taurin qui met traditionnellement fin à la feria de Manizales en Colombie a vu le triomphe du français Sébastien Castella.

Par Joël Jacobi

Manizales (Caldas, Colombie)
Vendredi 10 janvier, festival taurin
Novillos d'Ernesto Gutiérrez. Le sixième, Patetela, n° 351, a été gracié.

Pepe Manrique : une oreille
Morante de la Puebla : salut
El Juli : une oreille
Sébastien Castella : deux oreilles
José María Manzanares : une oreille
Santiago Naranjo : deux « oreilles symboliques »
Pablo Hermoso de Mendoza : deux oreilles

En présence de trois des cinq « conjurés de Séville », Sébastien Castella a encore renforcé son statut de figura en Colombie. Morante de la Pueble a donné de belles véroniques, mais n'a pas pu lier de faena avec un novillo trotteur; El Juli, sérieusement secoué alors qu'il toréait par derechazos, a échoué à l'heure de l'estocade; Manzanares est venu à bout d'un novillo incertain à qui il a réussi à donner deux belles séries de naturelles et qu'il a tué a recibir. Mais Castella, décidément très à son affaire en Colombie, a surclassé ses trois principaux rivaux. Vêtu de son désormais traditionnel costume de ville, confronté à un novillo sans classe, il a mis le public debout grâce à une faena très exposée, conclue d'un grand coup d'épée porté au ralenti.

Le sixième novillo, Patetela, a offert sa classe exceptionnelle au torero local Santiago Naranjo. Indulto et deux oreilles.

Festival nocturne, précédé par une procession de la Vierge de la Macarena accompagnée par les toreros et les autorités locales. Arènes pleines.

Voir ici un résumé video du festival.

Sur le même sujet

Les + Lus