De tous les Princes de Bohême

Le second mano à mano de la feria de Bilbao a permis à Morante de la Puebla de montrer que le toreo est une " affaire d'état d'âme et de coeur": S'obliger à ne rien calculer, entrevoir une étoile. La lumière. Et coûte que coûte, respecter et demeurer fidèle au toro.  

Manzanares vient de réaliser un quite par chicuelinas au 5ème toro. Morante de la Puebla lui répond...
Manzanares vient de réaliser un quite par chicuelinas au 5ème toro. Morante de la Puebla lui répond... © Louise de Zan
Mercredi 20 août 2014
5ème corrida de la feria de Bilbao
Plaza de toros de Vista Alegre.18h

Morante de la Puebla : salut au tiers, silence et une oreille
José-Maria Manzanares : salut au tiers à chaque fois
Six toros du fer de Joaquin Nuñez del Cuvillo (de 541 à 561 kg ; moyenne : 553), bien roulés en général mais certains un peu "limite" pour le standing de cette arène. Armures convenables. Douze piques au total. Tous « noblons » mais avec un fond de mansuétude et parfois de faiblesse.
3/4 d'enceinte. On attendait mieux pour ce cartel de luxe.
Moins de 20°,crachin matinal, sec au paseo.
zoc.
Vidéo: commentaires, une série de naturelles de Morante au 1er toro, sa sortie et celle de Rafael de Paula, désormais très handicapé.
durée de la vidéo: 03 min 22
Morante-Manzanares
A la fin de la corrida, Rafael de Paula, au bras d'Antonio Barrera, longe une partie de la piste et salue ses fans
A la fin de la corrida, Rafael de Paula, au bras d'Antonio Barrera, longe une partie de la piste et salue ses fans © Louise de Zan

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro tauromachie