Des toros éteints, El Juli aussi. Enfin un espontaneo...

Connu de tous les "services" du toreo, profitant de la télé en direct, cet "espontaneo" pas si jeune a sauté en piste au dernier toro / © Louise de Zan
Connu de tous les "services" du toreo, profitant de la télé en direct, cet "espontaneo" pas si jeune a sauté en piste au dernier toro / © Louise de Zan

Sur internet, on suivait la soirée: 3 oreilles pour José Tomas à Malaga, un faenon mal payé de Morante à Cuenca, triomphes de Castella et Juan Leal à Saint-Gilles, Perera et Manzanares à Cuenca, Adame à Mimizan, le toro gracié au Mexique par Sergio Flores. Et nous, à Bilbao, tels des rats morts...

Par Vincent Bourg

Samedi 23 août 2014
8ème corrida de la Feria de Bilbao
Plaza de Toros de Vista Alegre. 18h

Antonio Ferrera : silence et salut au tiers
Julian Lopez « El Juli » : silence et silence
Ivan Fandiño : salut au tiers et silence
Six toros de La Quinta (de 532 à 563 kg ; moyenne : 540) grassouillets, sans tonus ni piquants, amorphes la plupart. Une calamité.
vidéo: une série de Fandiño au 3ème toro, commentaires d'une sinistre corrida et le quiebro final de Ferrera au 4ème La Quinta. Pendant ce temps-là, les copains appellent de Malaga:" na, na,na, t'avais qu'à y être...".
J'ai envie de me jeter dans le Nervion. (fleuve qui traverse Bilbao). En plus, descabello ultime, Malaga gagne 1-0 contre Bilbao. Le pompon...
Signalons le seul moment surprenant et cocasse: un espontaneo se jette en piste au dernier toro, d'ailleurs renvoyé. Il est colombien et habitué du fit chaque fois que la télé retransmet en direct une corrida. Il saute au pied du tendido 8, " y va sans vouloir vraiment y aller". Un péon s'interpose, veut lui piquer la muleta. Deux policiers entrent dans le ruedo, le toro déboule sur le groupe à ce moment-là. Sauve-qui-peut...
corrida pitoyable de Bilbao
Inutile d'épiloguer ni de s'apitoyer...

 

Sur le même sujet

Les + Lus