• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les pistes du dimanche

Ce qui se nomme une vraie "Voltereta", un authentique vol-plané: celui du novillero César Valencia (Caracas,19/7/1995) à Carcasone, face au 5ème Miura. / © Louise de Zan
Ce qui se nomme une vraie "Voltereta", un authentique vol-plané: celui du novillero César Valencia (Caracas,19/7/1995) à Carcasone, face au 5ème Miura. / © Louise de Zan

El Fandi, Miguel Abellan et Pablo Hermoso de Mendoza sont les triomphateurs majeurs de ce dernier dimanche d'août. Sans oublier le novillero aquitain Louis Husson et les éleveurs français à Madrid, Palencia et Mont-de-Marsan. Tout ceci avant le mois de septembre et ses grandes ferias. 

Par Vincent Bourg

Dimanche 31 août 2014

Voici le résultat des principaux paseos dominicaux en Espagne et en France:

Corridas de toros:

Alcala de Henares (Madrid) : toros de Saboya pour Anibal Ruiz (silence et vuelta), Sanchez Vara (une oreille et vuelta) et Juan Millan (une oreille et une oreille). 1/3 des gradins.
Calahorra (La Rioja): toros d'Albarreal pour Manuel Diaz "El Cordobés" (Oreille et salut) , Miguel Abellan (quatre oreilles) et David Galvan (salut et salut). Une moitié d'arènes.
Ejea de Los Caballeros (Saragosse):  toros de Cebada Gago pour Antonio Alvarez (vuelta), "Serranito" (salut), Daniel Cuevas (silence), Carlos Gallego (oreille), Pepe Mayor (vuelta) et Imanol Sanchez (deux oreilles). 1/3 d'occupation sur les tendidos.
Priego de Cordoba (Cordoue): toros de Zalduendo pour Diego Ventura (trois oreilles), Finito de Cordoba (silence et une oreille) et El Fandi (quatre oreilles et une queue).
San Sebastian de los Reyes (Madrid): toros de Torrealta pour Antonio Ferrera (silence et une oreille), Daniel Luque (salut et une oreille) et Saul Jimenez Fortes (silence et une oreille). 1/4 d'enceinte.
Sepulveda (Ségovie): toros de Los Bayones pour Julio Pedro (salut et salut), Julio Benitez (double salut) et Victor Barrio (salut et deux oreilles et la queue).
Vall d'Alba (Castellon de la Plana): toros de Fernando Peña pour Javier Castaño (une oreille et une oreille), Manuel Escribano (une oreille et une oreille) et Paco Ramos (deux oreilles et silence).

Novilladas:

Madrid: novillos de l'éleveur Patrick Laugier qui se présentait à Las Ventas avec son fer de "Dos Hermanas", plus un réserve de Los Rodeos (5ème bis) pour Curro de la Casa (silence et salut), Pablo Gallego (silence et silence) et Alejandro Fermin (applaudissements et salut). 1/5ème de remplissage.
Carcassone (11): le matin, bétail de Rocio de la Camara et Cortijo de la Sierra (3 et 6) pour Jésus Fernandez (silence et vuelta), Roberto Blanco (double silence) et Guillermo Valencia (oreille et oreille). Environ 1/3 de plaza. En soirée, cinq novillos de Miura plus le second de Cuillé pour "El Mani" (silence aux deux), César Valencia (deux oreilles et sifflets après trois avis) et Borja Jimenez (oreille et oreille). 4/5 èmes d'arènes.
Colmenar Viejo (Madrid): novillos de six ganaderias pour Gonzalo Caballero (silence et silence), Fernando Rey (une oreille et silence) et Lama de Gongora (silence aux deux). 1/4 de plaza.
Mont-de-Marsan (40): novillada-concours organisée par la peña "La Muleta" de Saint-Perdon. Novillos de Palha, Castillejo de Huebra, Valdellan, Pedraza de Yeltes, Hnos Sanchez Herrero et l'Astarac pour José Garrido (silence et applaudissements), Alejandro Marcos (salut et silence) et Louis Husson (une oreille et une oreille). Le 6ème cornu, "Bandolero", n° 59 du fer gersois de l'Astarac, propriété de Jean-Louis Darré, fut récompensé d'un tour de piste posthume. Mention aussi au novillo de Pedraza. Blessures de Garrido (traumatisme crânien) et de Marcos (fracture du larynx). Plus d'un tiers de plaza.

A signaler enfin qu'à Palencia, les toros français des frères Gallon (1,2,3 . Le 4ème se tua contre un burladero) complétés de cornus de Sanchez y Sanchez et Pereda ont permis le triomphe du cavalier Pablo Hermoso de Mendoza (quatre oreilles) devant Joao Moura (une oreille et une oreille) et Hector Barcenilla (une oreille et salut) qui recevait l'alternative. 3/4 d'arènes.
zoc.

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus