La rentrée difficile des centres équestres

Cours d'équitation dans un centre équestre gardois - 19/10/2014 / © F3LR
Cours d'équitation dans un centre équestre gardois - 19/10/2014 / © F3LR

Ils ont manifesté l'an dernier contre la hausse annoncée de la TVA pour les centres équestres. Sans succès pour l'instant. Et la réforme des rythmes scolaires leur a fait perdre des élèves depuis septembre. Certains centres équestres ont déjà mis la clef sous la porte.

Par Carine Alazet


L'année dernière, les responsables des centres équestres du Languedoc-Roussillon manifestaient à cheval dans les rues de Montpellier par exemple, pour dire non à une hausse de la tva imposée par Bruxelles. 

10 mois plus tard, la mesure n'est entrée que partiellement en vigueur. A l'heure du bilan, ce qui est finalement le plus pénalisant cette année, c'est la réforme des rythmes scolaires et la perte des élèves du mercredi matin. Tous n'ont pas pu ou voulu prendre d'autres créneaux de cours. Et les centres équestres ont vu le nombre de leurs clients diminuer.

La tva à 20% imposée par l'Europe entrera pleinement en vigueur au 1er janvier 2015. Cela se traduira par une hausse des tarifs des centres équestres. Qui redoutent déjà la réaction de leurs clients. 

Les professionnels espèrent encore faire plier bruxelle..mais par le dialogue cette fois. Plus question de manifester dans la rue.

Reportage à Nages et Solorgues dans le Gard, Nicolas Mutel et Nicolas Chatail

Les centres équestres en crise
reportage de Nicolas Mutel et Nicolas Chatail

 

Sur le même sujet

Les + Lus