• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Martin Malvy ne voulait pas être “le vieux qui s'accroche”

Martin Malvy président PS de Midi-Pyrénées / © MaxPPP
Martin Malvy président PS de Midi-Pyrénées / © MaxPPP

Le président PS de la région Midi-Pyrénées qui a choisi, à 79 ans, de mettre un terme à sa carrière politique à la fin de l'année, explique que c'est son âge qui a pesé dans sa décision. 

Par Fabrice Valery

Poussé par les révélations de France 3 Midi-Pyrénées à modifier son calendrier pour annoncer son retrait de la vie politique, Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, a confirmé nos informations dans une interview qu'il nous a accordé ce mercredi.

Il explique qu'il ne voulait pas que la campagne électorale tourne autour de son âge et d'apparaître comme "le vieux qui s'accroche".. A bientôt 79 ans (le 24 février), il dit avoir eu envie d'aller aux élections régionales de la fin de l'année. Mais a fait le choix inverse, en raison de son âge.

EN VIDEO : Martin Mavy répond à Pierjean Frison pour le 19/20
malvy 19/20
"J'aurais 80 ans lors de l'installation de la nouvelle assemblée, a-t-il également dit à La Dépêche du Midi. C'est ce constat, douloureux, qui a fini par l'emporter. Je pense qu'il y a quand même un âge limite, non pas parce qu'il me serait pénible de continuer aujourd'hui, mais où certains peuvent se dire que cela a assez duré. Ce que j'aurais pu amener en étant candidat, mon expérience, aurait été annihilé par une campagne axée sur le thème facile du «vieux qui s'accroche». Je n'avais pas envie que tous les jours on me rappelle mon âge pendant un an, ou qu'il serve de thème de campagne. Cette exploitation de l'âge aurait pu être déstabilisante". 

Le président de la région a envoyé mardi soir un courrier électroniques aux militants socialistes pour expliquer sa décision. Un courrier que nous reproduisons ici : 
 / ©
/ ©

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rivesaltes : la canicule a brûlé les abricots

Les + Lus