• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Après le retrait de Malvy, qui pour mener le PS aux élections régionales ?

Carole Delga / © Jacques Demarthon / AFP
Carole Delga / © Jacques Demarthon / AFP

Carole Delga, Philippe Martin ? Des non-socialistes comme Philippe Saurel ou Sylvia Pinel ? La succession est ouverte à gauche après le retrait de Martin Malvy. 

Par Fabrice Valery

En Midi-Pyrénées, on fait mentir le poème de Lamartine, "un seul être vous manque et tout est dépeuplé". Martin Malvy a confirmé les révélations de France 3 Midi-Pyrénées et ne sera pas candidat aux élections régionales de 2015. Pour autant, les candidats ne manquent pas au PS et chez ses partenaires pour tenter de prendre la suite.

Dans son interview à La Dépêche du Midi, Martin Malvy ne cite qu'un nom de socialiste : Carole Delga, l'actuelle secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat, maire de Martres-Tolosane (Haute-Garonne). La secrétaire d'Etat est très présente depuis quelques mois sur les terres de Midi-Pyrénées : c'est elle qui a notamment inauguré en décembre le SISQA, le salon de la qualité agro-alimentaire, aux côtés de Martin Malvy. On la dit poussée par l'Elysée pour partir au combat des régionales.

Philippe Martin, président du conseil général du Gers, a longtemps figuré parmi les candidats putatifs. Mais le calendrier lui est défavorable. Il est candidat à sa réélection aux élections départementales les 22 et 29 mars et peut difficilement jouer sur deux tableaux en même temps : le PS a fixé au 5 février la désignation de ses candidats aux régionales par les militants.
Philippe Martin / © MaxPPP
Philippe Martin / © MaxPPP
Kader Arif faisait aussi ces derniers mois partie des noms qui circulaient. Mais poussé à la démission du gouvernement à l'automne par des les remous de l'affaire AWF (soupçons de favoritisme dans certains marchés publics passés par la région et par le ministère de la Défense à ses proches), il paraît aujourd'hui disqualifié.
Kader Arif / © MaxPPP
Kader Arif / © MaxPPP
Le retrait de Martin Malvy pourrait aussi donner des idées à son homologue de Midi-Pyrénées, Damien Alary. Celui qui vient de prendre la tête de la région Languedoc-Roussillon après le décès de Christian Bourquin pourrait souhaiter ne pas être uniquement un président de transition.
Damien Alary, nouveau président de la région Languedoc-Roussillon / © MaxPPP
Damien Alary, nouveau président de la région Languedoc-Roussillon / © MaxPPP
Et si les socialistes ne se mettent pas d'accord sur un nom, il y a des candidats dans la galaxie proche du PS : Philippe Saurel, le maire de Montpellier est un ancien socialiste, qui a été exclu du PS pour avoir refusé de se soumettre aux primaires. Il ne cache pas, depuis son élection en mars 2014, son intérêt pour les régionales. 
Max Lévita doyen de l'assemblée installe le nouveau maire Philippe Saurel / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Max Lévita doyen de l'assemblée installe le nouveau maire Philippe Saurel / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Le partenaire historique du PS, le parti radical de gauche (PRG) de Jean-Michel Baylet, pourrait pousser aussi la ministre du Logement, la Tarn-et-Garonnaise Sylvia Pinel. Le nom de Didier Codorniou, maire de Gruissan, qui a lui aussi rejoint le PRG circule enfin. 
Sylvia Pinel avec Manuel Valls et Ségolène Royal / © AFP
Sylvia Pinel avec Manuel Valls et Ségolène Royal / © AFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier/Battle of the Year: les femmes font leur place dans la danse hip-hop

Les + Lus