• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des enseignants et personnels du périscolaire en grève ce mardi pour l'éducation prioritaire

© Corinne Lebrave / France 3 Midi-Pyrénées
© Corinne Lebrave / France 3 Midi-Pyrénées

Ils dénoncent notamment le manque de moyens dans l'académie de Toulouse pour l'éducation prioritaire. Des enseignants et personnels de l'enseignement se sont mis en grève ce mardi. En attendant le grand mouvement du 3 février prochain.

Par Véronique Haudebourg

Depuis la rentrée  de septembre et l'annonce des révision des zones d'éducation prioritaire, la mobilisation s'organise en Midi-Pyrénées. Une nouvelle journée de grève a lieu ce mardi et concerne des personnels d'éducation : enseignants, atsem, animateurs... Une assemblée générale a eu lieu ce matin à la bourse du travail à Toulouse.

Malgré quelques avancées comme la réintégration de l'école d'Empalot à Toulouse en REP, les grévistes estiment que les moyens pour l'éducation dans l'académie de Toulouse sont insuffisants, notamment en raison de la démographie galopante en région toulousaine. Sont dénoncés également le délaissement des territoires ruraux, l'abandon des lycées professionnels, le manque de moyens et la précarisation d'une partie des personnels. Des personnels pour lesquels l'avenir et la progression de leurs élèves est une préoccupation majeure et qui s'épuisent faute de reconnaissance des besoin pour l'éducation prioritaire

Pas de perturbations majeures dans les écoles et établissements concernés  mais des grèves sporadiques en attendant le grand mouvement du 3 février prochain. Les personnels en appellent au ministre de l'éducation, Najat Valaud-Belkacem. Selon eux, les moyens nécessaires pour l'éducation prioritaires ne sont absolument pas mis en oeuvre en Midi-Pyrénées.
inquiétude sur l'éducation prioritaire

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus