• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

José Tomás: así que pasen cinco años

José Tomás, Nîmes 2012. Pase de las flores / © André Hampartzoumian
José Tomás, Nîmes 2012. Pase de las flores / © André Hampartzoumian

Lorsque cinq ans seront passés, c'est ainsi qu'on traduit généralement "Así que pasen cinco años", la pièce de Lorca. Une féérie, une énigme. Quel rapport avec José Tomás?  Aucun. Mais 5 ans après avoir failli y laissé sa vie, José Tomás annonce qu'il va de nouveau toréer à Aguascalientes…

Par Joël Jacobi

En 1931, cinq avant sa mort, Lorca a écrit "Asi que pasen cinco años". Cette pièce triste est une sorte de féerie surréaliste : elle est réputée injouable. Elle ne sera jamais montée du vivant de l'auteur. On y voit un jeune homme sur le point de mourir, aux prises avec des masques, des animaux et des rêves. 
Le 2 mai prochain, le décidément énigmatique José Tomás sera au paseo à Aguascalientes, une des capitales taurines mexicaines. Cinq ans seront passés depuis le coup de corne que Navegante lui a donné dans ces mêmes arènes. On ne ne sait ni quels toros il estoquera ni qui seront ses camarades de cartels. On ne sait pas non plus si José Tomás a l'intention de prolonger sa saison en Amérique ou en Europe.

En attendant, revoyons ce qui reste le sommet de la carrière de ce grand torero. La corrida du 16 septembre 2012 à Nîmes.

Ce Monsieur



Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus