• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La fourrière de Toulouse passe à la vitesse supérieure

La fourrière en action lundi matin à Toulouse / © Karine Pellat/France 3 Midi-Pyrénées
La fourrière en action lundi matin à Toulouse / © Karine Pellat/France 3 Midi-Pyrénées

La municipalité de Toulouse a programmé une accélération des mises en fourrière des véhicules en stationnement illicite à partir de ce lundi. Elle annonce d'importantes opérations "coup de poing" pour lutter contre le stationnement gênant ou dangereux. Le parc de la fourrière devrait être doublé.

Par VA

Attention, mises en fourrière imminentes. Pour lutter contre les nombreux abus de stationnement illicite gênant ou dangereux, la municipalité de Toulouse annonce d'importantes actions «coup de poing».

La fourrière met les bouchées double

A partir de la semaine de ce lundi 23 février, la chasse est ouverte une fois par semaine sur les quartiers CarmesLanguedoc, Saint-Pierre-Daurade, Saint-Rome, Jean Jaurès et Colombette. Cette chasse sera menée de façon aléatoire pour lutter contre les stationnements gênants ou dangereux pour les usagers.

Les contrevenants s'exposent à des frais d'enlèvement de 115,10€ et de garde journalière de 6,10 euros. Au bout de 4 jours de garde, prévient la municipalité, "une expertise de 61€ sera effectuée et sera à la charge du contrevenant".

La fourrière municipale, sise au 265 avenue des États-Unis, ouverte 7 jours sur 7 de 7h30 à 18h30 devrait voir son parc doubler d'ici trois ou quatre mois. Jusqu'à présent, chaque année, la fourrière de Toulouse recevait environ 8000 véhicules, 5000 enlevés par la police municipale et 3000 par la police nationale.

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus