Propos racistes d'un candidat FN de Lozère : Louis Aliot demande son exclusion. Jean-Francis Etienne ne retire rien

Le vice-présient du FN, Louis Aliot  se dit très surpris des propos de Jean-Francis Etienne candidat FN à St Chely d'Apcher. Il demande son exclusion du parti. L'intéressé confirme ses propos devant notre caméra.


"Cet homme est immédiatement suspendu. Nous demandons son exclusion du Front national". Voilà ce que nous a déclaré au téléphone Louis Aliot, le vice-président depuis Strasbourg.
Louis Aliot se dit très surpris. Il nous explique qu'il découvre l'affaire ce matin quand nous l'appelons.

Invité du 12/13 Languedoc-Roussillon du 13 mars 2015.

Reportage et réactions en Lozère.

Reportage F3 LR : S.Banus et Y.Le Teurnier

"Couler un ou deux bateaux poubelles" avec "quelques mines bien placées", assorti d'une photo d'un bateau de migrants noirs, voici les propos tenus sur Facebook, révélés par l'hebdomadaire L'Obs paru ce jeudi, par Jean-Francis Étienne, candidat FN dans le canton de Saint-Chély-d'Apcher.
Le responsable du FN en Lozère explique qu'il n'était pas au courant des idées de candidat.
Louis Aliot a précisé que le responsable FN de Lozère ne connaissait pas non plus les idées de ce candidat âgé de 76 ans.
Il s'agirait, précise-t-il, d'un ancien mégrétiste que le parti avait réintégré récemment.

Jean-Francis Etienne persiste et signe


Jean-Francis Etienne que notre équipe Sébastien Banus et Yannick Le Teurnier ont rencontré à Florac assume l'ensemble de ces propos.
Les bateaux minés c'était une image pour parler de l'invasion des migrants.


Interview S. Banus / Y. Le Teurnier

Le candidat de Saint Chely d'Apcher reste candidat avec ou sans l'étiquette FN.
Il se défend d'être raciste ou antisémite. Il s'est lâché sur le forum de boulevard Voltaire (blog créé par Robert Ménard et Dominique Jamet).


Il explique que si il n'est plus libre de s'exprimer, il quittera le pays.
Interview S. Banus / Y.Le Teurnier

Jean-Francis Etienne n'est pas un nouveau en politique, il avait été candidat aux élections législatives dans les années 80.