• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Départementales : 74 duels et 19 triangulaires en Languedoc-Roussillon au second tour

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Les candidatures pour le second tour des Départementales seront officielles mardi dans la matinée mais on sait déjà qu'il n'y aura, au final, que peu de désistements de listes. Seuls 3 cantons, ceux de Saint-Gilles et Rousson dans le Gard et de Florac en Lozère, sont concernés.

Par Fabrice Dubault


Il devrait y avoir dimanche, 74 duels et 19 triangulaires en Languedoc-Roussillon. On votera donc, dimanche prochain, dans 93 cantons.
4 cantons ayant été pourvus dès le 1er tour, Bram dans l'Aude, Aumont-Aubrac et le Collet-de-Dèze en Lozère et La Grand-Combe dans le Gard.

Le second tour est l'occasion pour les formations politiques de fusionner ou de se désister. De plusieurs listes en ballottage (3 ou 4), ils n'en restent alors que 2.
Le but est de gagner l'élection en s'associant à un autre parti ou faire perdre un adversaire en appelant à voter pour une formation politique, c'est le front républicain, notamment dans les duels avec le FN.

En Languedoc-Roussillon, 3 cantons sont concernés par des désistements, des binômes qui pouvant se maintenir au second tour, choisissent de ne pas se présenter.

A Saint-Gilles, dans le Gard, un front anti-FN

Il n'y aura pas de triangulaire à Saint-Gilles. L'union de la gauche, arrivée troisième au 1er tour, avec 26.91%, se retire au profit de l'union de la droite, 29.20%, pour faire barrage au FN au second tour des Départementales. Le FN qui a réalisé 43.89% des suffrages. C'est le même scénario que lors des municipales de 2014.

A Rousson, dans le Gard, un front anti-FN

Le binôme de candidats "divers droite/sans étiquette" qui avait 27.3% au 1er tour s'est désisté, au nom de ses "valeurs", laissant un duel entre les candidats FN, 35.28% et PCF 37.41%.

A Florac, en Lozère, la triangulaire à gauche n'aura pas lieu

Après le 1er tour, 3 listes de gauche pouvaient se maintenir au second tour. Le PS avec 35.61%, un binôme DVG avec 23.93% et les candidats Front de gauche ayant 23.35% des voix.
La liste Front de gauche se retire en laissant "à la sagacité de ses électeurs", le choix de voter pour la liste la plus proche de ses idées. Une façon de favoriser les candidats PS arrivés en tête. L'enjeu étant de prendre la majorité au futur conseil départemental.

Gard : 18 duels et 4 triangulaires

Le FN est présents dans les 4 triangulaires.
Alès 1, Nîmes 2, Uzès, et Le Vigan.
Désistement de la liste Union de la gauche à Saint-Gilles et de la liste SE/DVD à Rousson.

Hérault : 22 duels et 3 triangulaires

Le FN, malgré les triangulaires est entre 29% et 32%.
Le Crès, Lattes et Pézenas.

Lozère : 11 duels

Pas de triangulaire à cause du désistement de la liste Front de gauche à Florac.
Pas de binômes FN au second tour en Lozère.
Les duels seront donc entre gauche, droite, écologistes et sans étiquette.

Pyrénées-Orientales : 10 duels et 7 triangulaires

Pas de désistement. Il y aura 7 triangulaires qui opposeront gauche, droite et Front national. Et 10 duels.
5 opposeront l'UMP au Front national, 4 la gauche au Front national et un seul l'UMP au PS.

Aude : 13 duels et 5 triangulaires

Pas de surprise. Les triangulaires seront gauche/droite/FN.
Carcassonne 1, Carcassonne 2, Narbonne 2, Narbonne 3 et Quillan.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus