Le Front National reste à la porte des huit départements de Midi-Pyrénées

Malgré une percée significative dans des départements comme le Tarn et le Tarn-et-Garonne, le Front National ne remporte aucun siège dans les assemblées départementales de Midi-Pyrénées. Le parti de Marine Le Pen était pourtant présent au second tour dans 58 cantons. 

© MaxPPP
Au premier tour des élections départementales, le Front National avait réalisé une percée historique en Midi-Pyrénées. Le parti de Marine Le Pen ne transforme pas l'essai et reste aux portes des huit conseils départementaux. 
Le FN avait tout misé sur sa présence dans une grande majorité de cantons. Une stratégie payante puisque le parti frontiste était présent au second tour dans un peu plus d'un tiers des cantons de la région, où le FN n'a jamais eu d'élus dans un conseil général. 
Le parti d'extrême-droite a même fait une percée historique dans le Tarn, où il a enregistré le 22 mars sa plus forte avancée. En restant en lice dans 18 cantons sur 23, soit 13 de plus qu'en 2011, notamment à Graulhet, à Carmaux, à Gaillac et dans le canton d'Albi 4 où se présentait le président socialiste sortant du Conseil Général du Tarn, Thierry Carcenac. 
Des percées étaient également à noter dans le Gers, l'Ariège et les Hautes-Pyrénées. 

Pourtant, à l'issue du second tour des élections départementales, le FN repart bredouille. Ses espoirs sont douchés. Pas de départements bien sûr mais pas d'élus non plus. 
Dans certains cantons où le FN avait enregistré de très bons scores, le parti de Marine Le Pen a même été sèchement battu soit par la gauche soit par une union droite et centre.

Les cadres régionaux du parti frontiste, à l'unisson de leurs homologues nationaux, se placent déjà dans la perspective des futures élections régionales, certains d'amplifier les résultats des départementales. 

Retrouvez notre dossier sur les élections départementales sur notre site internet.

Retrouvez tous les résultats de votre commune, votre canton, votre département sur France 3 Midi-Pyrénées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales archives rassemblement national