Cet article date de plus de 6 ans

Mauvaise opération pour Toulouse qui s'incline 3-2 à Metz

Grâce à un triplé de Modibo Maïga, Metz a mis fin à une série de dix-huit matches sans victoire en battant Toulouse (3-2), un concurrent pour le maintien réduit à dix pendant la dernière demi-heure.
Le Messin Ahmed Kashi aux prises avec le toulousain Martin Braithwaite (à gauche)
Le Messin Ahmed Kashi aux prises avec le toulousain Martin Braithwaite (à gauche) © AFP
Toulouse, toujours à deux points de la 17e place, n'a pas profité de la défaite des "Merlus" face à Rennes (0-3) pour sortir de la zone rouge. Malgré l'ouverture du score toulousaine, les Messins n'ont pas baissé les bras et se sont rapidement repris pour l'emporter et reprendre espoir dans la course au maintien.

L'entame de match n'augurait pourtant rien de bon.Après un corner pour Metz, Kana-Biyik profitait de l'apathie de ses adversaires pour lancer le contre et trouver Pesic d'une longue transversale. Le centre de l'attaquant était ensuite repris victorieusement par Ben Yedder (22e). Les Messins n'étaient toutefois pas assommés par ce coup du sort et réagissaient immédiatement. La reprise acrobatique de Malouda était d'abord sortie du bout des doigts par Ahamada, qui était ensuite abandonné par sa défense. Le tir contré de Ngbakoto n'était pas dégagé et Maïga récupérait le ballon pour égaliser (25e).

Metz prenait alors le jeu complètement à son compte et multipliait les beaux mouvements. Les Mosellans étaient récompensés de leurs efforts juste avant la pause, Bussmann trouvait Maïga qui réussissait le doublé dans un angle fermé (42e). Les Lorrains ne desserraient pas leur étreinte à la reprise. Malouda était omniprésent mais sa frappe enroulée n'était pas cadrée (49e).

Après une perte de balle de Toulouse, l'international tricolore offrait à Maïga son troisième but (54e), qui assurait la première victoire mosellane
depuis le 1er novembre 2014. Réduits à dix dans la dernière demi-heure après l'exclusion de Tisserand pour deux avertissements, les Toulousains ont toutefois réussi à réduire le score en fin de match grâce à un coup de tête de Doumbia (90+1).

Metz réalise l'une des bonnes opérations de la soirée. Avec ce succès, les hommes d'Albert Cartier abandonnent provisoirement la dernière place du classement à Lens, qui se déplace à Bordeaux dimanche, et se reviennent surtout à six points de leurs adversaires du soir et à huit de Lorient, premier non-relégable.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 tfc football sport fc metz