• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castres bat Bordeaux 22 à 20 et peut croire à sa survie dans l'élite

Une échappée du castrais Rémi Tales / © AFP
Une échappée du castrais Rémi Tales / © AFP

Castres est sorti de la zone rouge en battant Bordeaux (22-20), samedi en clôture de la 22e journée de Top 14, et peut croire plus que jamais à sa survie dans l'élite

Par VA, avec AFP

Castres bat Bordeaux-Bègles 22 à 20

C'est la victoire qu'il fallait au Castres Olympique. Englués dans les tréfonds du classement depuis cinq mois, les vice-champions de France (12e) ont confirmé leur sursaut amorcé à Grenoble lors de la dernière journée (victoire 16-12) et redonné leur costume de relégable aux Bayonnais, battus à Toulouse et qui comptent comme eux 42 points.

Mais le chemin de croix vers le maintien des hommes de Mauricio Reggiardo est encore long et devra se poursuivre dans deux semaines par une victoire impérative face à Clermont à Pierre-Antoine avant un déplacement chez l'ogre toulonnais.

Avec la poursuite de leur série noire de quatre défaites dont deux à domicile, les Bordelais (9e) peuvent quasiment dire adieu à la qualification et se préparent à vivre une fin de saison très inconfortable, vu les cinq points qui les séparent de la zone rouge.

Les hommes d'Ibanez ont pourtant totalement surclassé des Castrais - privés de leur demi de mêlée international Rory Kockott, suspendu - en début de rencontre en leur assénant un 10-0 grâce à une pénalité de Bernard (13) et un essai opportuniste de Rey (18).

Réveil des "requins endormis"

Mais dans une ambiance de phases finales à Pierre-Antoine, les "requins endormis", comme les qualifie Reggiardo, ont fini par se réveiller à la faveur d'un essai de Grosso qui transperçait la défense bordelaise (31). Puis de deux pénalités de Palis (38, 40) qui redonnait l'avantage aux siens avant la pause après avoir laissé filer six points (14, 24).

Réduits à quatorze après un carton jaune contre Berend Botha (39), les Bordelais ont continué à subir au retour du vestiaire. Non sans donner de grosses sueurs froides jusqu'à la fin avec un essai en coin de Connor (80) à des Castrais qui s'étaient heureusement mis à l'abri avec deux pénalités de Dumora (71, 77).

Sur le même sujet

Tour de France : la 16e étape Nîmes-Nîmes

Les + Lus