Le moustique tigre est de retour à Montpellier

Publié le Mis à jour le

Les spécialistes de l'EID vous le diront, nous sommes en pleine période d'éclosion des larves de moustique tigre. Et la pluie des dernieres semaines favorise le phénomène. Et nous nous posons tous la même question : va-t-on connaître un été pourri par les attaques du tigre comme en 2014 ?

Il est plus petit que le moustique commun 5 mm contre 7 mais on le redoute beaucoup plus parce que sa piqûre est aussi un vecteur de maladie.
L'an dernier 11 cas de chikungunya autochtones ont été décelés à Montpellier suite à des piqûres de moustique tigre.

La saison commence maintenant

Le moustique tigre Aedes albopictus est arrivé il y a trois ans en Languedoc-Roussillon et les techniciens de l'EID l'entente départementale de démoustication surveillent attentivement l'éclosion de ses oeufs.
Il est reconnaissable à ses rayures blanches.

C'est la saison du moustique. Et il est temps de faire la chasse aux gîtes" 

explique Guillaume Lambert de l'EID-Méditerrannée.


Les épandages d'insecticide  ont commencé sur l'Hérault, le Gard, l'Aude et les Pyrénées-Orientales mais ils ne concernent que le moustique commun.La femelle tigre, elle, pond en zone urbaine et dans le domaine privé.
Et c'est là que la chasse au gîte se complique.

"La stratégie globale n'est pas transposable dans le cas du moustique tigre. Par épandage on détruit des milliers de larves. Dans le cas du moustique tigre il s'agit de faire disparaître les points d'eau stagnante chez les particuliers et on ne détruit que quelques dizaines de specimen. " explique Gregory Lambert Entomologiste médical chez EID-Méditerranée.


Que faire ?


"En luttant contre les premières générations de moustique, on peut s'assurer une période de tranquilité et repousser la prolifération des adultes à la mi-juillet."ajoute le spécialiste.

Mais pour cela il est temps de commencer la traque dans nos jardins et d'inciter nos voisins à faire de même.
Chasser l'eau stagnante, vider les coupelles, recouvrir les réserves d'eau de pluie de moustiquaires sont les gestes indispensables dès aujourd'hui.
En sachant que les bouches d'égouts et les avaloirs du domaine public font l'objet de traitement anti-larves.
On peut aussi utiliser un insecticide à base de BTI ou comme certains particuliers couvrir les réserves d'eau d'un film d'huile.

La chasse aux foyers de prolifération des larves commence : le reportage d'Isabelle Bris et François Jobard à Montpellier
durée de la vidéo: 01 min 18
Moustique tigre (34) : la chasse aux foyers

Alertes


Il existe de nombreux sites qui vous demandent de prévenir de la présence du tigre.
Le premier d'entre eux permet aux spécialistes de suivre la progression du moustique.Il s'agit d'un portail unique de signalement.
Il y a dix ans le tigre qui vit en Asie a été repéré à Menton en PACA, il a été repéré en 2012 à Montpellier, aujourd'hui il est bien installé dans le Gard et l'Hérault et se déplace vers la frontière espagnole et l'Aude.

Vous pouvez aussi demander aux techniciens de l'EID de se déplacer dans votre quartier pour expliquer les précautions à prendre pour tuer les larves du tigre dès maintenant. La demande d'intervention se fait par mail ou téléphone.

Et le chikungunya ?


Les membres de l'EID travaillent avec l'ARS l'agence régionale de santé pour intervenir en cas de transmission du virus du chigungunya.
L'an dernier la présence de cas autochtones ( déclarés sur place) a nécessité l'emploi d'un insecticide qui détruit les femelles tigres adultes.
Une seule molécule d'insecticide est utilisée pour l'instant et son usage est limité pour éviter de rendre le moustique résistant.
L'EID a alerté les ministères de la santé et de l'environnement pour obtenir les moyens de tester de nouvelles molécules.