François Hollande réceptif à l'idée du maintien du conseil régional à Montpellier selon Damien Alary

Lors de sa venue à Carcassonne mardi, le Président de la République a reçu en aparté Damien Alary et Carole Delga. Selon le Président de région, le chef de l'Etat approuve l'idée d'un équilibre où Toulouse serait Préfecture de région et Montpellier, siège de l'assemblée régionale.

© maxppp
Selon Damien Alary, le Président de la République s'est montré " à l'écoute, attentif à la situation". Mardi à Carcassonne lors de la visite du chef de l'Etat, le Président de la région Languedoc-Roussillon a demandé "un juste équilibre entre deux métropoles et deux territoires", dans le cadre de la fusion des régions.

Lors d'une entrevue privée en marge de la rencontre avec les élus de l'Aude, François Hollande se serait montré ouvert à l'idée que la capitale politique de la Région soit Montpellier si la capitale administrative se trouve à Toulouse. Cette option est défendue par Carole Delga tête de liste du PS aux élections régionales et son colistier Damien Alary.

durée de la vidéo: 01 min 42
Conseil régional à Montpellier ?

Le Président nous a donné raison, a précisé ce dernier, et y veillera personnellement".


Damien Alary plaide pour le maintien à Montpellier du siège de l'assemblée régionale élargie mais également des commissions permanentes et de l'administration régionale, sans navette contrairement à ce qui se fait au Parlement européen. Il estime que depuis mardi, les lignes ont bougé dans le bon sens.

Voir le reportage de France 3 Midi-Pyrénées
durée de la vidéo: 01 min 58
La grande Région en gestation entre Montpellier et Toulouse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fusion des régions politique réforme territoriale