• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Accident de manège du président de l'Usap : le gérant et un employé mis en examen

Les experts en attractions foraines devant le Shangaï Express à Narbonne / © F.Jobard/France 3 LR
Les experts en attractions foraines devant le Shangaï Express à Narbonne / © F.Jobard/France 3 LR

Suite au grave accident de François Rivière, deux hommes ont été mis en examen pour blessures volontaires à Narbonne. Le gérant du manège Shangaï Express et son employé sont placés sous contrôle judiciaire. Une expertise est en cours ce matin.

Par Laurence Creusot

Le gérant du manège Shangaï Express et son employé ont été mis en examen à Narbonne pour blessures involontaires et travail dissimulé suite à l'accident du président de l'USAP.
Vendredi 19 décembre en fin d'après-midi François Rivière a été éjecté d'un siège et projeté contre une barrière. Toujours hospitalisé à l'hôpital Gui de Chauliac à Montpellier , il est dans un coma artificiel et doit être opéré de blessures au thorax. Selon un communiqué du club datant du 20 décembre : " le choc à la tête a engendré des hématomes qui évoluent favorablement".

Les experts à Narbonne

Ce matin des experts parisiens doivent déterminer les causes de l'accident.
Selon l'un d'eux interrogé par notre équipe : il s'agit de savoir ce qui a pu empêcher la fermeture de la barre de sécurité qui devait protéger la victime. Est-ce la veste de François Rivière qui a empêché cette fermeture ? L'employé a-t-il vérifié cette fermeture avant le départ de la chenille ?
Le manège Shangaï Express à Narbonne le 22 décembre 2015 / © F.Jobard/ France 3 LR
Le manège Shangaï Express à Narbonne le 22 décembre 2015 / © F.Jobard/ France 3 LR

Le manège fermé

L'exploitant âge de 45 ans et domicilié dans la Nièvre est toujours soumis à une interdiction d'activité. Il devra expliquer pourquoi un homme apparemment sans domicile fixe était aux commandes du manège au moment de l'accident . L'homme âgé de 40 ans de nationalité néerlandaise,  assure avoir été embauché alors que le gérant parle d'un coup de main amical.

Un forain rencontré à Narbonne estime que l'emploi ponctuel d'une personne sans aucune qualification pour aider ou ramasser les tickets est chose courante sur les foires.

Témoignage recueilli par Emilien Jubineau et François Jobard

Accident de manège à Narbonne : le point de vue d'un forain
Itw de Eugène Coignoux forain

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus