Cet article date de plus de 4 ans

Affaire Chloé : le courage d'une adolescente devant son ravisseur et violeur présumé aux Assises du Gard

Chloé a décidé de faire face à son ravisseur. Ce matin, la jeune fille était présente à l'audience en compagnie de ses parents. Kamel Bousselat a reconnu les faits en début d'audience.
Chloé 19 ans assiste au procès de son ravisseur à Nîmes le 13 juin 2016
Chloé 19 ans assiste au procès de son ravisseur à Nîmes le 13 juin 2016 © France 3 LR

Elle est arrivée accompagnée de sa famille et de son avocate un peu avant le début de l'audience des assises du Gard à Nîmes. Chloé a eu le courage d'affronter celui qui l'a kidnappée pendant près d'une semaine et l'a violée. La jeune fille avait 15 ans ce mois de novembre 2012, elle en a aujourd'hui 19.

durée de la vidéo: 00 min 09
Affaire Chloé : Chloé, entourée de sa famille et de son avocate


Bousselat reconnaît les faits

Kamel Bousselat, déjà condamné pour des agressions sexuelles, a reconnu ce lundi au premier jour de son procès avoir enlevé, séquestré et violé Chloé, 15 ans, retrouvée le 16 novembre 2012 en Allemagne dans le coffre d'une voiture, une semaine après son rapt à Barjac.
"Je choisis de parler", a répondu l'accusé âgé de 36 ans à la présidente qui lui notifiait son droit au silence, précisant qu'il reconnaissait les faits.

Kamel Bousselat et son avocate aux assises du Gard à Nîmes le 13 juin 2016
Kamel Bousselat et son avocate aux assises du Gard à Nîmes le 13 juin 2016 © maxppp


Vêtu d'une chemise bordeaux, Bousselat, carrure charpentée et menton en avant, avait auparavant décliné son identité avant de balayer du regard la salle sans s'attarder sur sa victime, assise à quelques mètres en face de lui entre sa soeur aînée et son avocate.
Durant cette première matinée d'audience Bousselat a reconnu les faits.
L'expert psychiatre confirmera son état d'esprit en rapportant ses dires.

Il n'y a pas de raison qu'elle mente donc si elle le dit, c'est que ça s'est passé.", a indiqué Bousselat à l'expert psychiatre”.

Chloé veut que ce procès serve à d'autres victimes


Chloé 19 ans assiste au procès de son ravisseur à Nîmes le 13 juin 2016
Chloé 19 ans assiste au procès de son ravisseur à Nîmes le 13 juin 2016 © France 3 LR


Chloé, âgée de 19 ans aujourd'hui, est apparue émue à l'ouverture des débats, entourée de sa famille. Lors de l'exposé des faits, elle gardait les yeux fermés lors des passages pénibles, serrant la main de sa soeur.
La jeune fille fait figure de miraculée: "J'ai eu peur de mourir, de ne jamais rentrer chez moi", a-t-elle témoigné à plusieurs reprises. Enlevée le 9 novembre 2012 devant son domicile de Barjac, aux confins des Cévennes gardoises et des Monts ardéchois, elle avait été enfermée dans le coffre de la voiture de son ravisseur au cours d'un long périple en France, puis en Italie et en Allemagne.

Pris en chasse par la police allemande pour un vol, son ravisseur avait finalement été stoppé dans sa fuite en percutant un autre véhicule, ce qui avait permis son interpellation. Chloé avait alors été retrouvée dans le coffre de son véhicule près d'Offenburg, à une trentaine de kilomètres de Strasbourg.

Son avocate parle de son courage


durée de la vidéo: 00 min 28
Affaire Chloé : l'avocate de Chloé

Bousselat déjà condamné pour agressions sexuelles

Kamel Bousselat était sorti de prison le 14 septembre 2012, moins de deux mois avant les faits, après avoir été condamné à cinq ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l'épreuve, pour des agressions sexuelles à répétition. Son suivi à l'issue de son incarcération avait connu de multiples ratés que le gouvernement avait reconnus: fax non reçu, dossier non transmis ou encore adresse non vérifiée. Il ne s'était pas rendu à une convocation du Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP) d'Avignon (Vaucluse).

Durant l'audience Bousselat reconnaît avoir des pulsions irrépressibles.

Depuis mon adolescence, j'ai des pulsions. Mais j'en ai parlé à personne. Pas même à ma famille car ils n'auraient pas compris, déclare Bousselat”.

durée de la vidéo: 00 min 06
Affaire Chloé : arrivée de Kamel Bousselat

 

Le père de Kamel Bousselat décrit comme un pervers

Une grande partie du témoignage d'une éducatrice spécialisée qui a réalisé une enquête de personnalité de l'accusé a été consacrée, au père de Kamel Bousselat, décrit comme un pervers, exhibitionniste, volage, alcoolique, violent.

"Est ce que vous pensez que c'est ce qui explique les actes de votre fils ?", a demandé la présidente de la cour à la mère de l'accusé.
"Il y a un rapport", a répondu la mère de Kamel Bousselat.

Verdict mercredi

Kamel Bousselat encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu mardi soir ou mercredi.

Notre live

Notre reporter Zakaria Soullami suit l'intégralité de ce procès et réalise le live minute par minute de l'audience.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire chloé justice société assises violence faits divers enquêtes police à marseille sécurité police criminalité