Ahmad Jamal, de jazz in Marciac à Marseille

L'immense pianiste américain s'est produit ce jeudi soir à Marciac. Un concert exceptionnel et plein de surprises pour l'artiste de 86 ans qui a chanté en avant-première des titres de son prochain album, Marseille.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Ahmad Jamal et Marciac, c’est une histoire d’amour qui a commencé il y a à peu près 25 ans.
Un lien particulier que le festival gersois et le pianiste de Pittsburgh ont renoué ce jeudi soir à Marciac, sous les yeux de milliers de spectateurs qui n’en croyaient pas leurs yeux, tant l’artiste de 86 ans fait encore preuve de virtuosité.

Un concert d’autant plus exceptionnel que jazz in Marciac est la seule date de l’artiste cette année. Pour ce monument de la musique contemporaine, dernier survivant d’une caste de géants qui résonnent encore sur toute la musique moderne, Marciac est aussi une histoire de transmission. Après avoir joué avec tout le panthéon du 20e siècle, parmi lesquels Dizzy Gillespie, Duke Ellington, c’est avec le jeune rappeur français Abd Al Malik qu’il a partagé la scène. Un duo à la hauteur, à en juger par les réactions du public.

Mais bien que présent physiquement à Marciac, c’est vers une autre ville que le musicien était tourné hier, Marseille. Une ode à la cité phocéenne qu’il chante dans deux albums éponymes, qu’il vient juste d’enregistrer. A 86 ans, Ahmad Jamal n'a pas fini de surprendre.

Vidéo : le reportage de Juliette Meurin, Eric Coorevits et Jean-Luc Pigneux
Marciac