• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ariège : deux jours après la mort d'un camarade, les derniers enfants ont quitté la colonie

Le départ en bus des derniers enfants d'Ascou-Pailhères / © I. Delion / France 2
Le départ en bus des derniers enfants d'Ascou-Pailhères / © I. Delion / France 2

Au total les 140 enfants hébergés à Ascou-Pailhères ont quitté le centre de vacances, deux jours après le décès d'un enfant de 8 ans des suites d'une intoxication. Deux autres enfants ont été brièvement hospitalisés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Par FV avec AFP

Les derniers enfants encore présents dans la colonie des Pyrénées où a séjourné le garçon de huit ans mort mercredi d'une infection digestive ont 
quitté la colonie du centre de vacances Le Saint-Bernard d'Ascou
(Ariège) à 13h15 ce vendredi pour rallier Toulouse en car.

Les enfants prennent à Toulouse un TGV pour Paris en milieu d'après-midi, pour rejoindre leur domicile de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne)
"On a pris la décision de ne pas partir précipitamment pour que cela se passe dans le calme", a expliqué le maire de la commune Didier Gonzales, qui s'était rendu sur place en Ariège.

Les enfants sont attendus vers 22 heures à Paris, compte tenu du temps de parcours. Des cars devraient attendre les enfants du Val-de-Marne pour les convoyer à la mairie de Villeneuve-le-Roi, où les parents les récupéreront.
Retour des enfants en région parisienne
Un médecin les accompagne pendant leur voyage selon Europe 1.

Durant la nuit de jeudi à vendredi, deux autres enfants ont été brièvement hospitalisés à Foix dont un pour une crise d'angoisse. 

Les enfants de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) sont rentrés jeudi soir  :
Retour des enfants à La Ciotat
Ceux d'Aubergenville (Yvelines) sont rentrés dans la nuit de jeudi à vendredi, après un voyage mouvementé. Le TGV Toulouse-Paris où se trouvaient ces 19 enfants a en effet dû être stoppé deux heures jeudi en raison des vomissements de plusieurs d'entre-eux.

Au total, la colonie comptait 140 enfants. L'un d'eux, un garçon de huit ans, est décédé mercredi à l'hôpital de Foix des suites d'une infection digestive qui pourrait être liée à "l'ingestion d'une eau non potable", selon les autorités.

L'autopsie réalisée jeudi à Toulouse a montré que l'enfant était "mort d'une infection digestive aiguë". Elle n'a pas révélé "de vulnérabilité digestive particulière préexistante chez cet enfant". Des analyses en cours devront déterminer les raisons de l'infection.

Les parents ont pu récupérer le corps de l'enfant après l'autopsie, selon le procureur de Foix, Olivier Caracotch. La gendarmerie de Foix est chargée des investigations dans le cadre d'une enquête préliminaire pour déterminer les causes du décès.

Une seconde enquête, administrative, est en cours. Dans ce cadre, des prélèvements d'aliments servis aux enfants et d'eau du robinet du chalet ont été envoyés pour analyse, respectivement dans des laboratoires de Lyon et Nancy. L'eau du robinet du centre de vacances était contaminée depuis début juillet par une bactérie coliforme et les enfants devaient boire de l'eau minérale, a indiqué jeudi la préfète de l'Ariège.
Les autorités ont toutefois averti que l'eau n'était pas la seule piste examinée.  Ce vendredi, le ministère de l'Écologie a annoncé avoir mobilisé les services du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) et de l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) pour aider au diagnostic d'éventuelles sources de pollution.

Sur le même sujet

Gard : recrudescence des violences avec arme et tirs sur les caméras de surveillance à Alès

Les + Lus