• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les conseillers généraux d'Ariège réclament à l'unanimité le retrait de l'ours

L'ourse Hvala et ses deux oursons de l'année / © Conseil Général d'Aran
L'ourse Hvala et ses deux oursons de l'année / © Conseil Général d'Aran

Les élus du département ont adopté à l'unanimité une motion demandant le retrait des ours du territoire ariégeois. La polémique sur le maintien ou pas des ours dans les Pyrénées est une nouvelle fois relancée. 

Par Fabrice Valery

En l'absence de leur président PS, Augustin Bonrepaux, en convalescence après son accident de chasse en montagne, les 22 conseillers généraux de l'Ariège ont voté lundi à l'unanimité une motion demandant le retrait des ours dans les Pyrénées Ariègeoises.

Les réintroductions d’ours slovènes sont un cuisant échec, génétiquement et économiquement, portant
gravement atteinte aux activités traditionnelles de la montagne. Ainsi, notre territoire ariégeois subit de plein fouet les conséquences alarmantes de décisions prises ailleurs, sans concertation des responsables locaux. (communiqué)


Cette motion fait suite à la polémique du début septembre entre des éleveurs et l'Etat après le "dérochement" de brebis, poussées, selon les bergers, par un ours présent dans le secteur.

Le Conseil général de l’Ariège n’acceptera jamais des « estives à ours » et une montagne sanctuaire
désertée par l’homme. Le Conseil général de l’Ariège demande dès lors que les ours soient retirés du territoire ariégeois.




Cette motion demandant le retrait des ours arrive quelques semaines seulement après l'intervention du nouveau ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, sur le  sujet : devant le congrès des élus de montagne à Cauterets (Hautes-Pyrénées), le ministre avait indiqué que des opérations "d'effarouchement, voire de déplacement" pourraient être menées contre les ours réintroduits dans les Pyrénées. Ce qui avait déclenché la colère des associations pro-ours, dénonçant des propos "scandaleux". 

Sur le même sujet

Bédarieux : nouvel acte de vandalisme, 88 tombes saccagées au cimetière

Les + Lus