Covid : l'Ariège dépasse le seuil d'alerte, le variant Delta continue sa progression en Occitanie

Après les Pyrénées-Orientales, l'Hérault et la Haute-Garonne, l'Ariège passe au dessus du seuil d'alerte épidémique maximum. Avec un taux d'incidence qui dépasse les 50 cas pour 100 000 habitants, le département des Pyrénées voit ses contaminations grimper avec le variant Delta.
La modélisation numérique du COVID-19.
La modélisation numérique du COVID-19. © CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION

Le variant Delta poursuit sa progression, inexorablement. Après les Pyrénées-Orientales, l'Hérault et la Haute-Garonne, l'Ariège dépasse désormais le seuil d'alerte maximum.

Avec 52,5 cas pour 100 000 habitants selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le département voit ses contaminations grimper de manière exponentielle.

Une dégradation rapide de la situation épidémiologique

Une progression rapide liée à la présence du variant Delta, 3 fois plus contagieux que d'autres variants. Et il circule de plus en plus vite en Occitanie. Avec 47,8 cas pour 100 000 habitants, l'Aude devrait aussi dépasser très vite le seuil d'alerte. Ces taux progressent chaque jour.

Selon le dernier bulletin de l'Agence Régionale de Santé publié mardi soir, la dégradation de la situation épidémiologique est plus rapide que prévue dans notre région.

Le variant Delta du Covid représente désormais en Occitanie entre 40% et 90% des nouveaux cas de contaminations. 40% en Haute-Garonne, 63% en Ariège, 75% dans l'Hérault et le Gard, 85% dans le Lot et 90% dans les Pyrénées-Orientales.

Les hospitalisations repartent aussi à la hausse pour la première fois depuis plusieurs semaines.

Les hospitalisations remontent

Mardi soir, 445 personnes étaient hospitalisées en Occitanie, soit 19 de plus que vendredi dernier. 53 sont pris en charge en réanimation, c'est 8 de plus qu'il y a 5 jours.

Autre indicateur dans le rouge, celui du nombre de cas positifs par jour. Il est de plus 480 cas positifs en moyenne par jour au lieu de 120 vendredi.

Appel à la vaccination

Ce rebond épidémique inquiète les autorités sanitaires. Elles invitent à se faire vacciner au plus vite. L'appel concerne en priorité les soignants, les jeunes et tous ceux qui ne sont pas encore protégés contre le coronavirus.

En Occitanie 3,2 millions de personnes ont déjà reçu au moins une première injection. Ce qui représente 66,7% de la population.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19