Pénurie de carburants : la préfecture de l'Ariège limite le plein d'essence à la pompe

Le mouvement de grève des raffineries françaises contre la réforme des retraites se fait de plus en plus sentir. Des tensions d’approvisionnement en carburant touchent le territoire. En Ariège, la préfecture a décidé de limiter la vente à 30 litres pour les particuliers.

Un peu plus de 7,65% des stations sont à sec en France et 15,14% d'entre elles sont en pénurie d'au moins un des carburants (essence et/ou diesel). Même si les 200 dépôts pétroliers ont anticipé pour éviter la pénurie géante d'octobre dernier, le mouvement de grève contre la réforme des retraites refait poindre la crainte de manquer d'essence.

Pas plus de 30 litres par voiture

Au vu des stocks disponibles, la préfète de l’Ariège a décidé de limiter la vente de carburant et de réserver aux véhicules prioritaires, notamment de secours, l’accès à certaines stations-services.

Le volume de vente et d’achat de carburant est jusqu'à nouvel ordre, limité à 30 litres pour les véhicules légers et à 120 litres pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes. La vente en jerricans est interdite.

Stations réquisitionnées

Pour permettre aux véhicules de secours et de sécurité de circuler, certaines stations-services sont réquisitionnées. Uniquement le matin de 8h00 à 10h00 et le soir de 18h00 à 20h00.

Une mesure qui ne rassure pas les infirmiers libéraux d’Occitanie. La profession s'inquiète des répercussions sur son travail. Représentant pas moins de 15 000 professionnels de santé en région, elle évoque des difficultés particulièrement prégnantes dans l’Hérault et le Gard.

Au vu des grèves annoncées et des blocages de raffineries, nous sommes fortement sollicités par les soignants, épuisés par trois années de Covid-19 et par un contexte politique et sanitaire incertain. Plus encore qu’au mois d’octobre dernier, les tournées de soin infirmiers sont compromises !

Carole Lamotte, présidente de l'Union Régionale des professionnels de Santé Infirmiers

Face au risque de pénurie de carburant, le gouvernement a pris un arrêté de réquisition à l'égard des grévistes de la raffinerie TotalEnergies de Normandie.