Portrait - A Saint-Girons, Roger, 86 printemps, continue de coiffer ses clients après 70 ans de métier

Roger Amilhastre a repris le salon de coiffure familial de Saint-Girons, en 1967. Depuis, il n'a cessé de coiffer ses clients. Et même à 86 ans, pas question de prendre la retraite. 
A 86 ans, Roger Amilhastre a toujours la main sûre.
A 86 ans, Roger Amilhastre a toujours la main sûre. © Pascal Dussol/FTV
Ils sont une institution à Saint-Girons. Ils, ce sont le salon de coiffure Achille et son patron, Roger. L'un ne va pas sans l'autre. Et cela fait 70 ans que cela dure...

Achille, c'était le petit nom du père de Roger. Ce dernier apprend le métier dans le salon familial : il le reprend en 1967, après le décès de son père. Et depuis, il n'a cessé de couper les cheveux des Saint-Gironnais. Sa clientèle, des habitués, des fidèles ne semble pas s'étonner qu'à 86 ans, Roger ne pense pas à la retraite. "C'est mieux ici que dans les grandes surfaces, ou dans les chaînes où on vous prend à la chaîne, ça dure un quart d'heure", confie ce client. 

Et puis, il y a l'ambiance, le décor. Les miroirs muraux sont de 1932, date de création du salon par Achille, mais les fauteuils, so vintage, sont beaucoup plus récents, avoue Roger : 1947 !

A 86 ans, Roger a toujours la passion de son métier mais ce sont aussi les aléas de la vie qui font qu'il n'a toujours pas raccroché les ciseaux. Sa retraite en effet serait trop modeste pour les frais de l'Ehpad où réside sa femme. Alors, il tient le coup, Roger Amilhastre : tant que sa santé sera bonne, il continuera de coiffer les Saint-Gironnais...


Voir le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol, de France 3 Occitanie : 
A Saint-Girons, Roger, 86 printemps, coiffe ses clients depuis 70 ans
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite société portrait culture