Olivier Corel, dit "l'émir blanc", condamné à six mois de prison avec sursis pour détention d'arme

Olivier Corel, dit "l'émir blanc", a été condamné mercredi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Foix à  six mois de prison avec sursis pour détention d'arme, en l'occurence un fusil de chasse.

Les magistrats ont assorti cette condamnation d'une mise à l'épreuve de deux ans avec obligation de prévenir de tout changement dans sa situation personnelle, d'informer le juge d'application des peines de tout déplacement à l'étranger avec nécessité d'obtenir une autorisation et enfin l'interdiction totale de détention d'une arme pendant cinq ans

Mardi, près de 70 policiers et gendarmes ont perquisitionné la maison d'Olivier Corel et trois maisons environnantes. Une perquisition administrative sans grand résultat sinon le placement en garde à vue, mercredi soir de celui que l'on suspecte d'être le mentor de plusieurs jihadistes toulousains (dont Merah et Fabien Clain, la "voix" des attentats).
Les policiers ont mis la main sur un fusil de chasse non déclaré, ce qui a permis l'interpellation de l'imam jihadiste pour "détention illégale de fusil de chasse".

Vidéo : le reportage de Laurent Winsback et Olivier Denoun
6 mois avec sursis pour Olivier Correl

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité