• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Arles : la feria de Pâques commence avec un succès de Juan Bautista

Jean Baptiste Jalabert, organisateur de la feria est ravi : les arènes étaient combles! Juan Bautista est lui aussi satisafait : il a coupé les deux oreilles du quatrième toro de l'après-midi. / © JJ / SDT
Jean Baptiste Jalabert, organisateur de la feria est ravi : les arènes étaient combles! Juan Bautista est lui aussi satisafait : il a coupé les deux oreilles du quatrième toro de l'après-midi. / © JJ / SDT

Les toros de García Jiménez, faibles et mollement combattifs, auraient pu gâcher la première corrida de la feria d'Arles. Heureusement, Aguileno, sorti en quatrième position, avait de la fougue et envie d'en découdre. Et son matador, Juan Bautista, vit le meilleur moment de sa carrière… 

Par Joël Jacobi

Arles (13), samedi 15 avril à 16h30

Première corrida de la feria de Pâques. 5 toros de Garcia Jimenez et 1 de Olga Jimenez (5ème), faibles et fades. Seul le quatrième, Aguileno, plein de vigueur et de "race",  permettait le bon toreo.

Juan Bautista : légers applaudissements (un avis) et deux oreilles (un avis)
José María Manzanares : silence (un avis) et silence
Andrés Roca Rey : une oreille et silence

Beau temps, arènes combles

Juan Bautista, toujours aussi "facile" et dominant parfaitement la technique, a tiré tout le "jus" du quatrième.
Manzanares, visiblement déjà à Séville, marginal et hurleur.
Roca Rey, enthousiaste et très habile équilibriste devant les cornes, a lancé la course avec le troisième, à peine plus potable que ses congénères.


Juan Bautista



Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus