10 migrants mineurs accueillis au Centre d’Accueil et d’Orientation de Carcassonne

Carcassonne - le centre AFPA - archives / © google street view
Carcassonne - le centre AFPA - archives / © google street view

Mercredi soir, 10 jeunes migrants de Calais ont rejoint le Centre d’Accueil et d’Orientation de Mineurs non accompagnés de Carcassonne. Ce centre, dit CAOMI, qui comporte seulement 10 places, est localisé à l’AFPA.

Par Fabrice Dubault


Ce sont ainsi 10 garçons, âgés entre 12 et 17 ans, tous de nationalité éthiopienne, qui sont accueillis dans cette structure de mise à l’abri temporaire. Le centre assurera leur protection, le suivi de leurs dossiers, et la prise en charge de leurs besoins, notamment médicaux et psychologiques.

130 migrants mineurs de Calais sont arrivés en Languedoc-Roussillon
Comme à Bolquère et à Sainte-Marie-la-Mer, dans les Pyrénées-Orientales ou comme à Carcassonne, le Gard accueille depuis ce jeudi matin, des migrants mineurs de la "jungle de Calais". 29 jeunes sont arrivés à Monoblet, dans les basses Cévennes, non loin d'Alès. - F3 LR - Récit : L.Beaumel

Le CAOMI audois assure également la sensibilisation des mineurs à l’apprentissage du français et les accompagne dans leurs démarches administratives liées à leurs dossiers, en lien avec l’OFII.
Il accueille les mineurs non accompagnés pour une durée estimée de 3 mois, avant qu’ils puissent être orientés, soit vers le Royaume‐Uni s’ils doivent rejoindre des parents qui y séjournent déjà, soit vers le dispositif de protection de l’enfance de droit commun.

Sous la direction de La Faol, une équipe pluridisciplinaire composée de travailleurs sociaux, de psychologues et d’interprètes, assure ces missions d’accompagnement.

Les migrants mineurs de Calais en Languedoc-Roussillon au 3 novembre 2016. / © F3 LR
Les migrants mineurs de Calais en Languedoc-Roussillon au 3 novembre 2016. / © F3 LR

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus