11 centres d'accueil sont ouverts en Languedoc-Roussillon pour environ 400 migrants

11 centres d'accueil sont ouverts en Languedoc-Roussillon pour environ 400 migrants / © F3 LR
11 centres d'accueil sont ouverts en Languedoc-Roussillon pour environ 400 migrants / © F3 LR

L'arrivée et l'accueil des réfugiés s'organisent en Languedoc-Roussillon. 400 migrants de la jungle de Calais sont attendus. Environ 200 dans l'Hérault et 130 dans les Pyrénées-Orientales. Où seront-ils logés ? Comment vont-ils être accompagnés dans leurs démarches ?

Par Fabrice Dubault


Il y a 30 centres en Occitanie pour l'accueil des réfugiés de Calais. Au total, cela fait 7.600 places en France.

Les premiers cars de migrants en provenance de Calais sont attendus ce mardi soir et mercredi en Languedoc-Roussillon.

11 centres d'accueil en Languedoc-Roussillon


  • Montpellier - quartier du millénaire = 120 personnes
  • Saint-Bauzille-de-Putois (34) = 44 personnes
  • Nîmes = 25 personnes
  • Le Vigan (30) = 10 personnes
  • Mende - Balsièges = 17 personnes
  • Narbonne (11) = 6 personnes
  • Espéraza (11) = 13 personnes
  • Quillan (11) = 10 personnes
  • Saint-Paul-de-Fenouillet (66) = 20 personnes
  • Campôme (66) = 18 personnes
  • Sainte-Marie-la-Mer (66) = 86 personnes
La liste des centres d'accueil pour migrants en Languedoc-Roussillon
11 centres d'accueil et d'orientation sont ouverts en Languedoc-Roussillon. - F3 LR - Récit : C.Alazet

 

120 migrants accueillis à Montpellier


A Montpellier, 120 places d'accueil sont ouvertes pour les migrants de la jungle de Calais, dans le quartier du Millénaire.
Ce sont des bungalows modulaires de type algeco, avec des chambres de 6m2.
Montpellier - une chambre du centre d'accueil du Millénaire - 25 octobre 2016. / © cimade
Montpellier - une chambre du centre d'accueil du Millénaire - 25 octobre 2016. / © cimade

Les personnes qui viennent ici, en théorie, sont volontaires. Beaucoup devrait déposer une demande d'asile auprès de la préfecture de l'Hérault.

Ceux qui ont de la famille, des amis ou des réseaux en Angleterre, on peut comprendre qu'ils veuillent s'y rendre. C'est un choix personnel. S'ils veulent faire une demande d'asile, tout sera fait pour aider leur intégration" explique Christophe Perrin, le responsable de la Cimade pour le Languedoc-Roussillon.


Accueil des migrants à Montpellier : réaction de la Cimade
Christophe Perrin - Délégué régional de La Cimade - F3 LR - Extrait du 12/13 Languedoc-Roussillon du 25 octobre 2016.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus