Attentat dans l'Aude : Renato, première victime de Radouane Lakdim, sort de l'hôpital de Perpignan

Publié le Mis à jour le

Un mois après la fusillade de Carcassonne et l'attentat de Trèbes, Renato sort de l'hôpital de Perpignan, où il était soigné depuis le drame. Ce Portugais de 26 ans habitant Villemoustaussou dans l'Aude est la première victime de Lakdim, le djihadiste tué le 23 mars dans l'attaque du Super U.

C'est un miraculé qui sera de retour chez lui, ce jeudi, un mois après les attentats de Trèbes et de Carcassonne. Atteint d'une balle dans la tête, Rénato récupère bien selon ses parents. Il est sorti d'un coma médical début avril.

L'homme de 26 ans va donc regagner sa maison familiale audoise de Villemoustaussou. Il a été le premier à croiser la route du terroriste le 23 mars dernier à Carcassonne.

Première victime de Radouane Lakdim à Carcssonne


Le jeune homme avait été plongé, le jour même du drame, dans un coma artificiel à l'hôpital de Perpignan, en attente d'une opération d'extraction de la balle, qu'il avait reçu dans la tête.

Renato était au volant d'un véhicule stationné sur un terrain boisé, à Carcassonne, avec un passager à ses côtés, quand le terroriste Radouane Lakdim a tiré dans leur direction. Blessant gravement Renato.
Son passager, Jean Mazières, un viticulteur à la retraite, avait été tué dans cette première attaque. Radouane Lakdim avait ensuite volé leur véhicule et pris la direction de Trèbes.