• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO - Aude : l'ancienne boulangerie de Salles-d'Aude est devenue un repère à rats

L''ancienne boulangerie de Salles-d'Aude est devenue un repère à rats - 2 juillet 2019. / © F3 LR F.Guibal
L''ancienne boulangerie de Salles-d'Aude est devenue un repère à rats - 2 juillet 2019. / © F3 LR F.Guibal

Depuis des mois, une habitante de Salles-d'Aude vit un véritable cauchemar. Le magasin situé juste en dessous de son appartement est infesté de rats. Car en partant, l’artisan boulanger a laissé la totalité du stock de farine, ce qui a attiré des rongeurs et dégage une odeur insoutenable.

Par Fabrice Dubault


Fermée depuis plus d’un an, la boulangerie de Salles-d’Aude attire les rats. L’ancien boulanger a laissé sur place des sacs de farine et autres viennoiseries dont se nourrissent les rongeurs voraces. Une voisine excédée lance un cri d’alerte. Trop, c'est trop !
 

Les rats courent partout, font des trous partout. C'est sale et dangereux !

 
Aude : l'ancienne boulangerie de Salles-d'Aude est devenue un repère à rats
Depuis des mois, une habitante de Salles-d'Aude vit un véritable cauchemar. Le magasin situé juste en dessous de son appartement est infesté de rats. Car en partant, l’artisan boulanger a laissé la totalité du stock de farine, ce qui a attiré des rongeurs et dégage une odeur insoutenable. - F3 LR

Depuis deux semaines, une banderole "adopte un rat" décore un balcon du centre de Salles-d'Aude. Le ton se veut humoristique mais l'affaire est sérieuse. Car depuis deux mois, dans l'ancienne boulangerie au rez-de-chaussée de l'immeuble, les rats pulullent et remontent peu à peu vers l'appartement de Marie. Et c'est évidemment Miaouss, la chatte, qui s'en est apperçue la première.
 

Elle faisait des bonds, elle avait la tête en l'air et elle suivait le parcours du rat qui allait vers le grenier.


L'ancienne boulangerie fait la joie des vidéastes amateurs sur les réseaux sociaux car les nuisibles s'y promènent tranquillement. Ils progressent et investisent désormais les immeubles voisins, où ils font des gros dégâts.

Bonne nouvelle, le propriétaire vient de s'engager à faire venir une entreprise spécialisée pour dératiser le site. Mais Marie s'inquiète du coût d'éventuels travaux de remis en état.
Des travaux que Marie ne pourra pas payer seule. Faute d'avoir une solution pérenne, la quadragénaire et maman de deux enfants envisage de revendre son appartement dans les procahins mois.
 

Sur le même sujet

Hérault : les Gilets jaunes à la plage et une banderole anti-LBD dans le ciel entre Palavas et La Grande-Motte

Les + Lus