Carcassonne : la Cité médiévale est 3e sur le podium des Monuments Nationaux les plus visités de France

La Cité de Carcassonne confirme sa forte attractivité touristique. Parmi tous les sites du Centre des Monuments Nationaux de France, le château audois et ses remparts arrivent en troisième place des lieux les plus visités derrière le Mont Saint-Michel et l’Arc de Triomphe.

La Cité de Carcassonne, dans l'Aude, est l’un des sites les plus visités en France. Malgré la baisse de fréquentation des étrangers liée aux contraintes de la crise sanitaire, les visites du château et de ses remparts médiévaux ont néanmoins connu une belle affluence compensée par la présence des touristes français.

Le ministère de la Culture a effectué un classement des sites les plus visités parmi près d’une centaine de monuments prestigieux appartenant à l’Etat. 

L'Abbaye de Cluny, la cathédrale d’Amiens, la cathédrale de Chartres, le château de Vincennes, les tours de la cathédrale Notre-Dame de Paris ou encore les alignements de Carnac sont autant de sites remarquables qui sont sous la responsabilité du Centre des Monuments Nationaux (CMN) dont fait partie le château et les remparts de la cité de Carcassonne.
En août, les recensements des billets d’entrée ont permis à la cité médiévale de se placer dans le trio de tête des sites du CMN les plus visités, après l'indétrônable Mont Saint-Michel et l’Arc de Triomphe à Paris.

La crise sanitaire a produit des changements positifs dans nos comportements

"Malgré le covid, être numéro trois dans ce classement, c’est très bien pour nous, pour la Cité et pour la ville” se réjouit Magali Bardou, adjointe déléguée au tourisme à la mairie de Carcassonne.
En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire, la Cité médiévale a su s’adapter et tirer profit de la situation. Magali Bardou explique que pour respecter et ne pas dépasser le nombre maximum de touristes sur le site, a été mis en place depuis le début de la crise sanitaire, un système d’horodatage des billets. Les visiteurs sont obligés d’acheter leurs tickets d’entrée par Internet.

Les contraintes liées au covid ont permis de rendre les visites de meilleures qualités.

Magali Bardou, adjointe déléguée au tourisme à la mairie de Carcassonne.

On pouvait se retrouver avec près de 8 000 visiteurs par jour. Qualitativement, ce n'était pas bon, ça se bousculait, les gens ne prenaient pas le temps. Maintenant, il y a beaucoup moins de cohues et ils peuvent passer plus de temps dans la boutique du château, les commerces et les restaurants de la Cité”, précise Magali Bardou.

Du côté des restaurateurs et commerçants de la Cité de Carcassonne, le début de la saison a démarré sous le signe de l'inquiétude, mais rapidement les touristes ont répondu présents.
Pour la présidente de l’association des commerçants “cité en fête”, Jaïada Khong-Mauritz, “bizarrement, c’est en sortie de l’effet covid qui a été si dramatique, que tout d’un coup les gens se sont remis à prendre l’air et à sortir. Le mois d'août a même été exceptionnel. Et depuis le début septembre, on voit le retour des touristes étrangers.”.

L’effet incendie de la cathédrale de Paris

La Cité de Carcassonne est traditionnellement bien placée dans ce classement, mais c’est la première fois qu'elle se hisse en troisième position. Pourtant depuis 2 ans, le célèbre embrasement de ce site historique unique, le soir du 14 juillet, qui draine des centaines de milliers de touristes, est annulé pour cause de Covid.

Pour tenter de justifier ce palmarès, Magali Bardou explique qu’elle a constaté un phénomène lié à l’incendie malheureux de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
En effet, "l'événement était très médiatisé et on a beaucoup parlé de Viollet-le-Duc, architecte qui a entrepris la restauration de la cathédrale de Paris avec notamment la réalisation de la flèche qui s’est effondrée lors de l’incendie. Le château de la Cité de Carcassonne, après la Notre-Dame de Paris, est le monument le plus connu qu'Eugène Viollet-le-Duc a restauré ”, précise-t-elle.

Quand on parle de Viollet-le-Duc, on parle de la cité de Carcassonne.

Magali Bardou, adjointe déléguée au tourisme à la mairie de Carcassonne.

Plus localement, pour l’adjointe en charge du tourisme à la mairie, le succès de la Cité est également dû à la restauration du centre-ville de Carcassonne, aux travaux de restauration de la Bastide qui est beaucoup plus attractive.

Un très bon classement à relativiser

L’administrateur de la Cité, Christophe Varennes, est ravi de ce Top 3 qui traduit la bonne dynamique touristique de son monument, mais relativise ce palmarès. Pour lui, c'est la conjoncture qui a permis à la Cité de gravir à la troisième place de ce classement. En effet, cet été, les touristes ont fui les monuments parisiens au profit des monuments en province.
Mais la hiérarchie des fréquentations des monuments importants de France risque de subir des évolutions avant la fin de l’année. L’entrée de Joséphine Baker au Panthéon va engendrer une forte affluence touristique ainsi que l’Arc de Triomphe qui est emballé de la tête au pied. 

Il y a un renouvellement de l’engouement des visiteurs pour les monuments de province” explique Christophe Varennes et notamment pour la Cité de Carcassonne qui est le monument le plus visité d’Occitanie, avec le Pont-du-Gard.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie patrimoine culture histoire