Carcassonne : l'oeuvre de Varini sur le remparts de la Cité a été vandalisée

Très controversée depuis sa création début avril, l'oeuvre de Felice Varini sur les remparts de la Cité de Carcassonne a été vandalisée. Des bandes formant les cercles jaunes ont été arrachées. L'oeuvre d'art géante a été choisie pour fêter les 20 ans du classement du site au patrimoine de l'Unesco.

Carcassonne - l'oeuvre de Felice Varini, les cercles jaunes, vandalisée - 24 avril 2018.
Carcassonne - l'oeuvre de Felice Varini, les cercles jaunes, vandalisée - 24 avril 2018. © F3 LR F.Guibal
Visiblement, la réalisation visuelle temporaire de Varini sur les remparts de la Cité médiévale de Carcassonne n'est pas du goût de tous.

Ce mardi matin, des touristes et des promeneurs ont pu constater par endroit que l'oeuvre d'art a été vandalisée, notamment au pied des bâtiments. Dans bandes formant les cercles jaunes sur les murailles ont été arrachées.

Acte de pure dégradation ou militantisme anti-Varini ? Nul ne sait encore.

durée de la vidéo: 01 min 59
Carcassonne : une plainte contre X après la vandalisation de l'oeuvre d'art de Varini ©F3 LR

Le centre des monuments nationaux (CMN), gestionnaire du château comtal de la Cité, a déposé plainte contre X mercredi matin au commissariat de Carcassonne.
La préfecture, la ville et le CMN réfléchissent à mettre en œuvre des moyens de surveillance pour éviter que de telles dégradations ne se reproduisent.

L’œuvre devrait être restaurée dans les prochains jours avant son inauguration prévue le 4 mai prochain.

durée de la vidéo: 00 min 27
Carcassonne : l'oeuvre de Varini sur le remparts de la Cité a été vandalisée ©F3 LR

Très critiquée depuis des semaines, la réalisation baptisée "Concentrique excentrique" a fait l'objet d'une pétition pour être retirée. Ses détracteurs jugeant que les cercles n'ont rien d'artistiques et qu'ils défigurent la Cité.

Carcassonne - l'oeuvre de Felice Varini, les cercles jaunes, vandalisée - 24 avril 2018.
Carcassonne - l'oeuvre de Felice Varini, les cercles jaunes, vandalisée - 24 avril 2018. © F3 LR F.Guibal


L'oeuvre temporaire doit rester encore 5 mois.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture histoire sorties et loisirs patrimoine unesco tourisme économie faits divers polémique société