Chipie : rencontre à la préfecture de l'Aude pour sauver le site de Carcassonne

l'atelier de confection Chipie à Carcassonne / © F. Guibal F3LR
l'atelier de confection Chipie à Carcassonne / © F. Guibal F3LR

Les élus de l'Aude seront à la préfecture pour rencontrer un représentant du groupe Zannier (propriétaire de la marque Chipie) et le préfet de l'Aude ce vendredi à 17 h 00. Les élus tenteront d'éviter la fermeture du site carcassonnais de la marque.

Par Zakaria Soullami

Gérard Larrat, maire de Carcassonne, Jean-Claude Pérez député de l'Aude et Régis Banquet, président de l'Agglomération de Carcassonne seront à la préfecture de l'Aude ce vendredi à 17 h 00 pour rencontrer un représentant du groupe Zannier et Louis Le Franc, préfet de l'Aude. Les 41 emplois du site de Chipie de Carcassonne sont menacés depuis que la direction a décidé de fermer l'atelier de confection. Les élus sont à la préfecture pour essayer d'éviter la fermeture de ce site. Dès la fin de cette réunion, les élus s'exprimeront sur ce dossier. 

Le vice-président  du conseil régional a reçu les salariés de Chipie 
Les 41 employés de Chipie ont été reçus à la maison de la région de Carcassonne par Henry Garino, vice-président du conseil régional de l'Aude. L'élu a tenu à soutenir les salariés d'une marque qui fait partie du "patrimoine" audois. "On doit tout faire pour conserver ces emplois et ce savoir-faire à Carcassonne" a-t-il déclaré.

Chipie a un "attachement tripal" à Carcassonne
Contacté par téléphone, Jean Luc Fraisse, le secrétaire départemental de la CFDT de l'Aude indique que son syndicat n'a qu'une revendication : que le site reste à Carcassonne et qu'aucun emploi ne soit supprimé. Il a cependant convenu que le loyer du site était exhorbitant alors que seulement la moitié de l'espace était utilisée. Un déménagement dans un autre site carcassonnais pourrait être une solution selon lui.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus