Dans l'Aude, il y aura trois duels pour le second tour des législatives le 19 juin prochain. Dans le première et la troisième circonscription, ce sera un affrontement entre le Rassemblement national et la NUPES. Dans la deuxième circonscription, le député sortant LREM affrontera lui aussi un candidat du Rassemblement National. Deux des trois députés LREM sortants ont été éliminés au soir de ce premier tour.

21h50 : Verbatim Danièle Hérin, députée sortante LREM et candidate Renaissance sur la première circonscription de l'Aude, battue dès le premier tour : "Je savais qu'il y avait un risque mais j'espérais accéder au second tour. Je pensais quand même que les gens avaient besoin d'équilibre, de stabilité, pas d'extrême." Interrogée sur une éventuelle consigne de vote pour le second tour qui voit s'opposer un candidat RN et une candidate NUPES, la député a indiqué ne pas être en mesure de le faire tout de suite : "Je ne peux pas prendre une décision toute seule dans mon coin. J'appartiens à un mouvement, à un parti. Et on avait pas tout à fait prévu ce résultat."

21h40 : Verbatim Christophe Barthès, candidat du Rassemblement National qui termine en tête sur la première circonscription de l'Aude (32,80% des voix.) :"C'est la ruralité, l'authenticité qui l'emporte sur Paris, puisque Madame Hérin, était la candidate de monsieur Macron." (Sur le fait que les candidats RN terminent en tête des trois circonscriptions de l'Aude) : " On s'y attendait un peu puisque pour la présidentielle Marine Le Pen est arrivée en tête à plus de 55% sur tout le département. Tout ça, c'est du travail sur le terrain qui paye. On s'aperçoit que quand on est authentique et qu'on ne ment pas, on voit que les gens nous font confiance."

21h25 : Les résultats définitifs de la troisième circonscription de l'Aude : Julien Rancoul le candidat du Rassemblement National termine en tête avec 28,45% des voix. Suivi de la candidate NUPES Johanna Adda-Netter qui réunit 25,80% des suffrages. La députée sortante Mireille Robert est éliminée: elle réunit 21,84% des voix mais échoue à accéder au second tour (elle n'a réuni que 11,83% des suffrages des inscrits, au lieu des 12,5% nécessaires pour accéder au second tour.).

21h20 : Les résultats définitifs de la première circonscription de l'Aude : Christophe Barthès, le candidat du Rassemblement National, termine en tête (32,80% des voix). Suivi par la candidate de la NUPES Sophie Courrière Calmon avec 28,15% des voix. La députée sortante Danièle Hérin est battu dès le premier tour : elle recueille 21,98% des voix, mais ne parvient pas à réunir 12,5% des inscrits, la condition pour accéder au second tour du 19 juin.

21h05 : Les résultats définitifs de la deuxième circonscription de l'Aude : Frédéric Falcon le candidat du Rassemblement National termine en tête avec 28,13% des suffrages exprimés. Suivi du député sortant Renaissance Alain Péréa qui a réuni 21,99% des suffrages exprimés. La candidate NUPES Viviane Thivent termine à la troisième place (20,94% ) mais ne se qualifie pas pour le second tour.

21h00 : Dans la troisième circonscription de l'Aude, le dépouillement progresse. Alors que 92% votes des électeurs inscrits ont été dépouillés, Julien Rancoule le candidat du Rassemblement National est toujours en tête. Suivi de Johanne Adda-Netter, la candidate NUPES. Pour l'instant, la députée sortante Renaissance Mireille Robert ne réunit que 21,74% des suffrages. Ce qui représente moins de 12,5% des électeurs inscrits : elle ne devrait donc pas accéder au second tour des législatives

20h50 : Dans la seconde circonscription de l'Aude, alors que 98% des votes des électeurs inscrits ont été dépouillés, le candidat du Rassemblement National Frédéric Falcon est en tête. Vient ensuite le député sortant Renaissance Alain Péréa. Suivi de la candidate de la NUPES, Viviane Thivent, mais qui ne devrait pas accéder au second tour (elle réunit moins de 12,5% des électeurs, le seuil nécessaire pour accéder au second tour).

20h40 : Verbatim : Sophie Courrière Calmon, candidate de la NUPES sur la première circonscription de l'Aude, qualifiée pour le second tour : "Je remercie tous nos électeurs. Je reste confiante et déterminée. (Sur l'union de la gauche ) C'est un grand bonheur de se retrouver sur le terrain à faire campagne ensemble et ça se voit sur les résultats."

20h20 : Dans la première circonscription de l'Aude, alors que les votes de 75% des électeurs ont été dépouillés, Christophe Barthès, le candidat du Rassemblement National est en tête. Suivi par la candidate NUPES, Sophie Courrière-Calmon. Viennent ensuite la député sortante Danièle Hérin puis le candidat Reconquête Axel Roulliaux.

20h15 : les premiers résultats partiels arrivent pour la troisième circonscription de l'Aude. Alors que 85% des résultats sont parvenus, le candidat du Rassemblement National Julien Rancoule est en tête. Suivi par la candidate NUPES, Johanna Adda-Netter, puis de la député sortante Renaissance Mireille Robert.

18 h00 : Le vote est clos dans l'Aude. Le dépouillement a commencé dans les 161 bureaux de vote du département.

Pour connaître tous les résultats, nous vous proposons cette carte Franceinfo. Vous pouvez rentrer le nom de votre commune dans la barre de recherche pour connaitre les résultats.  

Dans l'Aude, il y a trente-cinq candidats à la députation sur les trois circonscriptions : ils sont dix sur la première, quatorze sur la deuxième et onze sur la troisième circonscription. En 2017, La République en marche, le tout jeune mouvement lancé par Emmanuel Macron avait réalisé un carton plein en envoyant ses trois représentants au Palais Bourbon. Danièle Hérin dans la première circonscription, Alain Péréa sur la deuxième circonscription et Mireille Robert sur la troisième.

Un exploit dans ce département traditionnellement socialiste mais pas tout à fait une première : en 1997, ce département viticole avait élu trois députés de la droite et du centre, à rebours du pays qui avait porté la gauche plurielle au pouvoir. Un résultat souvent interprété comme une conséquence dans ce département agricole de l'adoption de la loi Evin, limitant notamment la publicité pour les fabricants d'alcool.

La donne a changé

En 2022, la donne a changé. Les résultats de la Présidentielle 2022 montre un maintien du vote en faveur d'Emmanuel Macron, qui a réuni un peu plus de 43.000 votes sur les deux scrutins. Le Rassemblement National et sa candidate Marine Le Pen est en progression. La France Insoumise  et sa tête de proue Jean-Luc Mélenchon ont rassemblé 4000 voix de moins sur le département  au premier tour de la Présidentielle (42.039 en 2022 contre 46.126 en 2017). Mais le principal changement dans le département entre les deux scrutins reste l'inversion des résultats du second tour : en 2022, Marine Le Pen a terminé en tête sur le département avec 54,90% des suffrages exprimés. Cinq ans auparavant, c'est Emmanuel Macron qui avait réuni 55,33% des voix.

1ère circonscription : la poussée du RN

Il y a dix candidats sur la première circonscription de l'Aude.

En 2017, Danièle Hérin, la candidate La République en Marche a été élue sur cette circonscription qui comprend notamment la préfecture Carcassonne ainsi que la ville de Lézignan-Corbières. La députée sortante est à nouveau candidate en 2022, malgré quelques atermoiements du mouvement présidentiel.

Le Rassemblement National est en progression constante sur la circonscription. Marine Le Pen a d'ailleurs terminé en tête aux deux tours de la Présidentielle 2022 à Carcassonne, à Lézignan-Corbières et dans de nombreux villages de cette circonscription entre villes moyennes et ruralité. Christophe Barthès sera le candidat du parti d'extrême-droite pour la seconde fois, après un premier galop en 2017.

Mais la division de l'extrême droite pourrait lui couter des voix : Reconquête, le mouvement d'Eric Zemmour, présente également un candidat sur ces terres en la personne d'Axel Roulliaux, un étudiant en science politiques âgé de 22 ans et fils de viticulteur. 

La droite traditionnelle est aussi représentée dans ce scrutin. Laurent Pérez, chef d'entreprise et président du MEDEF audois pendant plus de dix ans espère que son réseau départemental lui permettra d'accéder au second tour.

Une division des voix qui pourrait profiter à la NUPES, la nouvelle alliance des forces de gauche. Qui a investi une socialiste sur cette circonscription, Sophie Courrière Calmont. La vétérinaire est conseillère municipale d'opposition à Lézignan-Corbière et a été conseillère régionale dans la précédente mandature de Carole Delga.

2ème circonscription : prime au sortant ?

Il y a quatorze candidats sur la deuxième circonscription de l'Aude.

En 2017, Alain Péréa a été élu député de cette circonscription qui englobe notamment tout le littoral audois et la sous-préfecture de Narbonne. Ce fonctionnaire territorial, ancien maire de la commune de Villedaigne et ancien président du Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée a fait un premier mandat habile, en adoptant parfois des positions à rebours du gouvernement. Pendant cinq ans, il a assumé un rôle de porte-voix pour la ruralité et les chasseurs, mais aussi pour le monde de la viticulture.

Parmi les favoris, Frédéric Falcon. Ce chef d'entreprise trentenaire est candidat pour la première fois pour le Rassemblement National. Qui, comme partout sur l'arc méditerranéen, réalise de très bons scores sur le littoral audois : à Port-la-Nouvelle, Marine Le Pen a ainsi réuni 42,48% des voix au premier tour et 67,14% au second.

Les Républicains et leurs alliés ont misé sur le jeunesse, en confiant l'investiture à Quentin Estrade, 25 ans. Cet interne en cardiologie n'est pas encarté dans un parti mais veut défendre les valeurs de la droite républicaine.

A gauche, c'est une candidate écologiste qui a été investie par la Nouvelle Union Populaire Economique et Sociale (NUPES), dans cette circonscription dont Léon Blum, figure du socialisme, a été le député entre 1929 et 1940. Viviane Thivent est une ancienne journaliste scientifique et a déjà été candidate à Narbonne pour Europe-écologie-Les Verts aux dernière municipales. Mais attention à la division ! Car le Parti Radical de Gauche a lui investi Edouard Rocher, le maire de Coursan. Et le maire de Gruissan, Didier Codorniou, poids lourd du PRG et proche de Carole Delga, est réputé influent sur le secteur. 

3ème circonscription : Promise à LFI ?

Il y a onze candidats investis sur la troisième circonscription de l'Aude, une vaste circonscription rurale qui englobe deux villes moyennes, Limoux et  Castelnaudary, mais aussi toute la haute vallée de l'Aude, une bonne partie des Corbières ainsi que le territoire très rural de moyenne montagne du plateau de Sault. Mais qui comporte aussi une partie des quartiers les plus populaires de Carcassonne. Une terre de contraste politique : traditionnellement très ancrée à gauche, particulièrement en haute vallée, mais aussi de plus en plus perméable aux sirènes de l'extrême-droite, notamment dans les zones les plus rurales.

Traditionnellement le taux de participation de cette troisième circonscription très rurale est bien au-dessus de la moyenne : de quoi peut-être favoriser une triangulaire, si les voix ne se dispersent pas trop au premier tour.

En 2017, les électeurs de cette circonscription avaient choisi Mireille Robert. Alors qu'en face, le Parti socialiste avait investi le président d'alors du Conseil départemental de l'Aude, André Viola. L'institutrice, ancienne directrice d'école dans le village de Pieusse, dans le Limouxin, est aussi femme de viticulteur.  

Le Rassemblement National a investi le jeune Julien Rancoule, un de ses fers de lance au niveau départemental depuis quelques années déjà. Cet ancien agent de sécurité limouxin, aujourd'hui patron d'une entreprise de formation, est très implanté localement : issu d'une famille de viticulteurs, il est aussi pompier volontaire.

Carine Pottier, candidate UDI représentera la famille de la droite républicaine.

Comme le RN, la France Insoumise et ses alliés au sein de la NUPES ont aussi fait le pari de la jeunesse. En investissant Johanna Adda-Natter qui a grandit en Haute-Vallée de l'Aude et vient tout juste de terminer ses études. A seulement 26 ans, elle a des chances véritables d'accéder à la députation. Malgré la concurrence, pour les voix de gauche du candidat investi par le Parti Radical de Gauche, Aurélien Turchetto. Le maire de Villesèquelande, une commune rurale de l'Agglomération de Carcassonne peut en plus se targuer d'être le seul candidat dans le département à être soutenu par la présidente de Région Carole Delga, en l'absence de concurrent socialiste (titulaire ou suppléant) sur la troisième circonscription.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité