Inondations dans l'Aude : Ladern-sur-Lauquet a été coupé du monde durant 5 jours

Ladern-sur-Lauquet, ce village audois a été quasi coupé du monde, sans électricité, ni eau potable, pendant plusieurs jours après les inondations de la semaine dernière. Aujourd'hui encore, seule une route étroite et sinueuse permet d'y accéder et encore difficilement...


Ils sont 7 bénévoles venus de Castelnau-le-Lez dans l'Hérault venus prêter main forte aux sinistrés de Ladern-sur-Lauquet, un village de 270 âmes, situé entre Carcassonne et Limoux. Mais ce mercredi matin, l'accès est un peu plus compliqué que prévu...

Car à l'entrée du bourg, le pont est bloqué. Le talus s'est effondré à cause de l'eau, une partie du bitume a été emportée et impossible de faire passer un véhicule. Du coup, les villageois ont dû apprendre à se débrouiller sans leur voiture, pour accéder au centre.
 
Malgré les difficultés, les villageois gardent le sourire, pourtant, depuis dix jours, Ladern-sur-Lauquet est un peu coupé du monde. Le téléphone, internet et l'eau ont été rétablis sur une partie de la commune en fin de semaine dernière, mais le pont, lui, n'est toujours pas ouvert à la circulation.
Un chemin a bien été reconverti en route pour contourner le problème, mais la solution reste limitée.

De plus, un autre pont du village a lui aussi subi de gros dégâts. Des spécialistes sont venus l'expertiser aujourd'hui. L'ouvrage est communal mais Ladern-sur-Lauquet ne peut investir qu'environ 60.000 euros chaque année, la municipalité aura donc du mal à payer ces réparations et devra obtenir des aides financières.

Heureusement, les travaux sur le pont principal du village ont déjà bien avancé. Tout le monde espère voir des véhicules l'emprunter au moins sur une voie d'ici le début de la semaine prochaine.
 
Ladern-sur-Lauquet, ce village audois a été quasi coupé du monde, sans électricité, ni eau potable, pendant plusieurs jours après les inondations de la semaine dernière. Aujourd'hui encore, seule une route étroite et sinueuse permet d'y accéder et encore difficilement... ©F3 LR